Fernand Le Prieur

De Wikimanche

Fernand Le Prieur, né à Carteret en 1922, mort à Avranches le 17 septembre 2015, est un homme politique de la Manche.

Né d'un père marin et d'une mère agricultrice[1], il est élève au collège Littré[2]. Réfractaire au service du travail obligatoire sous l'Occupation allemande de la Manche, il sera membre et président d'honneur de l'association des réfractaires et maquisards de l'Avranchin[1].

A l'issue de ses études de droit à Paris, il s'installe à Avranches en 1949 comme clerc de l'étude de Me Ballé puis comme avocat en 1951. Il est élu à plusieurs reprises bâtonnier du barreau d'Avranches par ses confrères[1].

Il est président du syndicat d'initiative d'Avranches de 1957 à 2001[3], date de sa municipalisation par Guénhaël Huet. En 1957, il achète le manoir de la Roche-Plate, rue du Grand-Tertre[4].

Classé à droite mais non encarté, conseiller municipal pendant plusieurs années, il prend la succession de Léon Jozeau-Marigné comme maire d'Avranches en 1983 après en avoir été le premier adjoint. Il cède sa place à René André lors des élections municipales de 1989[3].

À la tête du syndicat d’initiative et de la mairie, il crée les premières rues semi-piétonnes dans les Trois-Quartiers[3], dirige la sonorisation et la mise en lumière du Jardin des Plantes, décide de l’éclairage du stade, des travaux de canalisation de la Pivette, du quartier Saint-Étienne[2], la restauration de la bibliothèque du fonds ancien de la mairie, avec une chambre forte pour conserver les manuscrits du Mont-Saint-Michel[1].

En mai 1962, il est à l'initiative de l'ouverture d'un foyer d'urgence Emmaüs[5]. En 1988, il orne la place Patton d'un char Sherman M4-A4-T de 1952[6].

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'Honneur [7]
  • Chevalier du Mérite national
  • Officier dans l'Ordre des Palmes Académiques

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Fernand Le Prieur, “douceur et autorité” », La Manche libre, 18 septembre 2015. (Lire en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 David Nicolas, Allocution du lundi 21 septembre 2015 à l’occasion des obsèques de Fernand Le Prieur, en l’église Saint-Gervais d’Avranches. (Lire en ligne)
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Ancien maire d'Avranches. Fernand Le Prieur est décédé », ouest-france.fr, 17 septembre 2015. (lire en ligne)
  4. Anthony Moisson, « Le manoir de la rue du Grand-Tertre bientôt restauré », Ouest-France, 22 mai 2018
  5. « Avranches : 50 ans d’hébergement d’urgence au Foyer Emmaüs », Ouest-France, 22 novembre 2012. (lire en ligne)
  6. « Le char de la place Patton reverdit », La Manche libre, 19 juin 2015. (lire en ligne)
  7. deuils.ouest-france.fr, 18 septembre 2015 (lire en ligne)