Marc Steckar : Différence entre versions

De Wikimanche

(Notes et références)
(date de naissance)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Marc Steckar''', né à [[Cherbourg]] {{année de naissance|en|1935}} et mort à Bessancourt (Val-d'Oise) {{date décès|27|6|2015}}, est un musicien et compositeur de la [[Manche]].
+
'''Marc Steckar''', {{date naissance|1|6|1935|Cherbourg}} et mort à Bessancourt (Val-d'Oise) {{date décès|27|6|2015}}, est un musicien et compositeur de la [[Manche]].
 +
 
 +
== Biographie ==
  
==Biographie==
 
 
Marc Steckar commence l'apprentissage de la musique sur un violoncelle, dès l'âge de 8 ans. Il apprend ensuite à jouer de la trompette au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, en compagnie de Maurice André. En [[1957]], il opte pour le trombone. Il joue dans l'orchestre de Benny Bennett, au côté de Michel Portal.
 
Marc Steckar commence l'apprentissage de la musique sur un violoncelle, dès l'âge de 8 ans. Il apprend ensuite à jouer de la trompette au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, en compagnie de Maurice André. En [[1957]], il opte pour le trombone. Il joue dans l'orchestre de Benny Bennett, au côté de Michel Portal.
  
Ligne 14 : Ligne 15 :
 
Il meurt à 80 ans à Bessancourt, où il s'est retiré. Ses obsèques ont lieu le [[2 juillet]] 2015 en l'église Saint-Gervais-Saint-Protais de cette ville.
 
Il meurt à 80 ans à Bessancourt, où il s'est retiré. Ses obsèques ont lieu le [[2 juillet]] 2015 en l'église Saint-Gervais-Saint-Protais de cette ville.
  
==Discographie==
+
== Discographie ==
 +
 
 
* ''Tubapack'', Jam, 1981
 
* ''Tubapack'', Jam, 1981
 
* ''Endless Staircase'', Cream Records, 1984
 
* ''Endless Staircase'', Cream Records, 1984
Ligne 24 : Ligne 26 :
 
...
 
...
  
==Hommage==
+
== Hommage ==
 +
 
 
* La ville de Bessancourt (Val-d'Oise), donne son nom, de son vivant, à un espace culturel, inauguré le [[13 septembre]] [[2013]] <ref>« L'espace culturel Marc-Steckar inauguré », ''Le Parisien'', site internet, 13 septembre 2013. </ref>.
 
* La ville de Bessancourt (Val-d'Oise), donne son nom, de son vivant, à un espace culturel, inauguré le [[13 septembre]] [[2013]] <ref>« L'espace culturel Marc-Steckar inauguré », ''Le Parisien'', site internet, 13 septembre 2013. </ref>.
  
 
{{Notes et références}}
 
{{Notes et références}}
  
==Liens externes==
+
== Liens externes ==
 +
 
 
* [http://desmots-despages.forumculture.net/t2336-marc-steckar-the-tubapack Sa fiche sur le site ''Des mots, des pages'']
 
* [http://desmots-despages.forumculture.net/t2336-marc-steckar-the-tubapack Sa fiche sur le site ''Des mots, des pages'']
 
* [http://zav.musicblog.fr/374070/Marc-Steckar/ Sa fiche sur le site ''MusicBlog'']
 
* [http://zav.musicblog.fr/374070/Marc-Steckar/ Sa fiche sur le site ''MusicBlog'']
Ligne 36 : Ligne 40 :
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie:Musicien de la Manche]]
 
[[Catégorie:Musicien de la Manche]]
[[Catégorie:Naissance à Cherbourg]]
 

Version actuelle datée du 4 décembre 2019 à 14:22

Marc Steckar, né à Cherbourg le 1er juin 1935 et mort à Bessancourt (Val-d'Oise) le 27 juin 2015, est un musicien et compositeur de la Manche.

Biographie

Marc Steckar commence l'apprentissage de la musique sur un violoncelle, dès l'âge de 8 ans. Il apprend ensuite à jouer de la trompette au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, en compagnie de Maurice André. En 1957, il opte pour le trombone. Il joue dans l'orchestre de Benny Bennett, au côté de Michel Portal.

Avec l'orchestre d'Aimé Barelli, il accompagne Marlène Dietrich et Nat King Cole. Il rejoint l'orchestre de Paul Mauriat et accompagne Charles Aznavour. Avec le big band de Daniel Janin, il accompagne Édith Piaf, Jacques Brel, Gilbert Bécaud, Sammy Davis Jr... En 1968, il accompagne Charles Aznavour dans sa tournée mondiale.

Dans les années 1970, il s'initie seul au tuba. Il accompagne Claude Nougaro, puis il rejoint le big band de Martial Solal.

Il découvre l'euphonium et fonde en 1981 le Steckar Tubapack, composé de deux euphoniums, deux tubas et une batterie, et en 1984 l'Elephant Tuba Horde. En 2003, il joue au Festival interceltique de Lorient (Morbihan).

Son talent de compositeur est récompensé avec la création d'Entretemps à l'Opéra Bastille à Paris, reprise en février 2011 à l'Opéra Garnier.

Il meurt à 80 ans à Bessancourt, où il s'est retiré. Ses obsèques ont lieu le 2 juillet 2015 en l'église Saint-Gervais-Saint-Protais de cette ville.

Discographie

  • Tubapack, Jam, 1981
  • Endless Staircase, Cream Records, 1984
  • Trinity, 1988
  • Packwork, Big Blue Records, 1994
  • Tubaliesdoscope, Feeling Musique, 1996
  • Celtophone - Bagadapak, 2000
  • Tuba international, BIM, 2008

...

Hommage

  • La ville de Bessancourt (Val-d'Oise), donne son nom, de son vivant, à un espace culturel, inauguré le 13 septembre 2013 [1].

Notes et références

  1. « L'espace culturel Marc-Steckar inauguré », Le Parisien, site internet, 13 septembre 2013.

Liens externes