Tableau du nombre d'individus incarcérés par pontons et forts de la Manche pendant la Commune de Paris

De Wikimanche

Tableau du nombre d'individus incarcérés par pontons et forts de la Manche .

Pendant la Commune de Paris, début juin 1871, dès leur entrée dans Paris, les troupes versaillaises font une quantité de prisonniers, aussitôt envoyés à Versailles (Yvelines), au camp de Satory, avec un nombre de prisonniers communards qui s’élève à 29 000 la saturation est vite atteinte. D’autres insurgés sont détenus dans d'autres dépôts. Après de premiers interrogatoires sommaires, la très grande majorité des insurgés est évacuée vers des dépôts situés dans les ports ou à proximité des côtes de l’ouest, Brest (Finistère), Lorient (Morbihan), Rochefort (Charentes-maritimes) dont 6 374 dans l'arrondissement maritime de Cherbourg. Les personnes y sont conduites par convois ferroviaires – dans des wagons à marchandises complètement fermés – dont les départs de Versailles s’échelonnent du 6 avril au 10 septembre 1871. Les « rebelles » ou les « insurgés » sont incarcérés soit sur les pontons de navires désarmés présents dans la rade de Cherbourg, soit dans des dépôts à terre, forts militaires ou prisons.

Pontons de Cherbourg Prisonniers
Ville-de-Nantes 860
Tage 817
Tourville 876
Bayard 888
Arcole 870
Rhône 894
Sous total pontons 5 205
Forts de la Manche Prisonniers
Fort du Homet 425
Île Pelée 414
Îles Saint-Marcouf 200
Îles Chausey 130
Sous total forts 1 169
Total 6 374

Notes et références