Strand Hugg (bateau)

De Wikimanche

Le Strand Hugg est un bateau de pêche traditionnel de la Manche.

Origine

Le nom du navire, à consonance scandinave, peut facilement se traduire à l'aide du norvégien moderne. Strand veut dire plage ; les significations de hugg et des dérivés verbaux hugge + préposition correspondent aux termes français coup, frapper, découper, abattre, charger l'ennemi et dans le même champ lexical, jusqu'à entailler à coups de hache, tailler en pièces et tuer. Comme vous l'avez compris, il s'agit d'une référence aux invasions vikings et à leurs débarquements sanglants.

Histoire

Cet ancien ligneur est construit dans les chantiers Servain à Granville en 1952. Destiné à la pêche côtière, il quitte le service actif en 1989, année où il est racheté par un passionné qui entreprend sa restauration complète. Le navire est cité à l'inventaire du Patrimoine maritime de Normandie.

Jusqu'en 2010, le Strand Hugg participe aux manifestations rassemblant de vieux gréements. Basé à Granville, il propose à tout un chacun d'embarquer et de partir en excursions, plus ou moins longues, vers les îles Chausey, la baie du Mont-Saint-Michel, les Îles Anglo-Normandes, et même l'île de Wight. Mais en 2010, le propriétaire manquant de moyens pour effectuer des réparations, son autorisation de naviguer lui est retirée [1].

Le Strand Hugg remisé à Granville.

En 2012, suite à un conflit de gardiennage avec la municipalité, le bateau doit abandonner sa place au port de Hérel, il est entreposé dans la forme de radoub [2]. Le 31 janvier 2013, il est expulsé de la cale de radoub et déposé rue de la Parfonterie, près du port Saint-Nicolas, le port à sec de Granville [3].

Caractéristiques du bateau

  • Longueur : 12 m
  • Largeur : 4,40 m
  • Tirant d'eau : 1,80 m
  • Surface de voilure : 110 m²
  • Deux cabines / six couchettes

Administration

Adresse : 5, rue Pigeon-Litan
50400 Granville
Tél : 02 33 90 69 06

Notes et références

  1. « Le vieux gréement "Strand Hugg" expulsé de la cale de Radoub », Ouest-France, site internet, 31 janvier 2013 (lire en ligne).
  2. « Granville : des tags retrouvés sur le Strand Hugg », Ouest-France, 21 février 2013 (lire en ligne).
  3. « Granville : le propriétaire du Stand Hugg placé en garde à vue », La Manche Libre, site internet, 31 janvier 2013 (lire en ligne).

Voir aussi

Lien externe