Marquisat de Caillebot de la Salle

De Wikimanche

Le marquisat de la Salle, devenu marquisat de Caillebot de la Salle, est un fief noble de la Manche. Il est lié principalement aux deux communes de Montpinchon et de Cerisy-la-Salle et également à la commune de La Haye-du-Puits dont la seigneurie lui a été par la suite rattachée.

Historique

Montpinchon comporte au 17e siècle trois fiefs nobles dont, l’un, le fief de Montpinchon, a des mouvances ( dépendances) sur la paroisse de Cerisy. C’est lui qui sert de support à la création dans la Manche du marquisat de la Salle.

A l’origine, « la Salle » est le toponyme d’une seigneurie située en Eure-et-Loire, à Mesnil-Thomas, berceau des Caillebot, famille noble du Perche.

Lorsque cette terre est vendue par Louis II Caillebot en 1659, le nom de la Salle est transféré à la seigneurie que la famille possède à Champcenest-en-Brie (actuellement Seine-et-Marne).
En raison des services rendus au roi Louis XIV, Louis II Caillebot voit sa seigneurie de la Salle érigée en marquisat, par lettres patentes enregistrées le 29 décembre 1673.

Les terres de Brie, supports du marquisat, sont vendues en 1685 par Louis III Caillebot.
Son fils, Marie-Louis IV Caillebot, lieutenant des armées du roi, marquis de la Salle sans marquisat, fait effectuer un second transfert de nom sur les terres de la seigneurie de Montpinchon entrée dans la famille par sa grand-mère paternelle, Anne Madeleine Martel, dame de Montpinchon.

Les lettres patentes officialisant la naissance du marquisat de la Salle dans la Manche sont enregistrées le 16 janvier 1732.

Marie-Louis IV Caillebot, achète la seigneurie de La-Haye-du-Puits dont il obtient du roi Louis XVI l’union au marquisat de la Salle par lettres patentes enregistrées le 23 août 1775. Le nouvel ensemble porte le nom de marquisat de Caillebot de la Salle. C’est aussi le nom que porteront à l’avenir les membres de la famille.

Toponymie

Avec l’érection de la seigneurie de Montpinchon en marquisat de la Salle, le nom de la paroisse de Montpinchon devient La Salle, puis Caillebot-de la Salle. Bien que la Révolution ait rétabli le nom de Montpinchon, l’appellation Montpinchon-La Salle perdure jusqu’en 1829 sur le cadastre de la commune.

De même, la paroisse voisine de Cerisy sur laquelle s’étendait l’autorité du marquisat devient en 1732, Cerisy-la Salle, puis Cerisy-Caillebot de la Salle en 1773. Si la Révolution a rétabli le nom de Cerisy pour la commune, elle redevient rapidement Cerisy-la-Salle, pour la distinguer de Cerisy-la-Forêt.

Sources

  • Dictionnaire universel de la noblesse de France. T. 1 - M. de Courcelles - 1820
  • Le Marquisat de la Salle - Edmond Lemonchois - 1982