Mémorial du major Howie (Saint-Lô)

De Wikimanche

Le mémorial.

Le Mémorial du major Howie est un monument de Saint-Lô.

Il célèbre la mémoire du major américain Thomas Dry Howie, 36 ans, tué le 17 juillet 1944 à Saint-Lô par un éclat de mortier en libérant la ville avec la 29e division du 116e régiment d'infanterie. Ses hommes vont porter sa dépouille jusqu'au cœur de la ville sur le capot d'une Jeep, le faisant ainsi premier américain à entrer dans Saint-Lô. Sur ordre du général Gerhardt, ils déposeront sa dépouille sur les ruines de l'église Sainte-Croix, son corps recouvert par le drapeau des États-Unis et entouré de fleurs.

En 1947, l'Académie militaire de Staunton (Virginie, États-Unis), dont est issu le major Howie, fait réaliser un buste de son héros, qu'elle place devant l'un de ses bâtiments. Quelques mois plus tard, elle offre un buste identique à la ville de Saint-Lô. Inauguré le 18 juillet 1948 par Jules Moch, ministre de l'Intérieur [1], le buste est d'abord placé près de l'église Sainte-Croix, puis transféré place du Major-Howie, au centre du monument réalisé par l'artiste saint-lois Robert Maudouit dit Wit. L'inauguration a lieu en juin 1969 lors des cérémonies marquant le 25e anniversaire du Débarquement, en présence de l'épouse du major Howie et de sa fille.

Lien interne

Lien externe

  • Le Monde, 20 juillet 1948.