La Nuit de Valognes

De Wikimanche

Programme de la Comédie des Champs-Élysées.

La Nuit de Valognes est une pièce de théâtre d'Éric-Emmanuel Schmitt, écrite en 1988 et créée en 1991.

Histoire

Au XVIIIe siècle, la duchesse de Vaubricourt invite à Valognes dans son château délabré et inhabité depuis 20 ans, quatre femmes que tout semble différencier : la comtesse de la Roche-Piquet, amatrice d'aventures amoureuses éphémères, Hortense de Hauteclaire retirée dans un couvent comme Sœur Bertille-des-Oiseaux, mademoiselle de la Tringle, bas-bleu auteur de romans d'amour, et madame Cassin, femme de bijoutier. Une seule chose unit ces quatre femmes, avoir été tour à tour les amantes d'un soir de Don Juan.

En cette nuit d'orage, la duchesse veut organiser le procès du séducteur vieillissant, la peine devant être de se marier à Angélique de Chiffreville, sa dernière conquête et filleule de la duchesse, sans quoi, munie d'une lettre de cachet signée du Roi, la duchesse le fera embastillé.

Mais à la surprise des juges d'un soir, le condamné accepte la sentence sans la discuter. Le coureur de jupons n'est plus qu'une ombre. Depuis sa rencontre avec Angélique et de son frère, il y a plus de cinq mois à Valognes, son valet, Sganarelle n'a recensé dans son carnet aucune conquête de son maître. À travers le chevalier de Chiffreville, il a découvert l'amour alors qu'il ne vivait qu'à travers le désir. Un amour masculin, qu'il ne pouvait donc désirer, et qu'il tue lors d'un duel. Face à ces révélations, Angélique, jusqu'alors transie d'amour pour Don Juan, le repousse, le procès n'a plus lieu d'être et Don Juan comprend qu'il est condamné à la solitude.

Contexte de l'écriture

Éric-Emmanuel Schmitt.

Jeune agrégé, Éric-Emmanuel Schmitt enseigne la philosophie au lycée Alexis-de-Tocqueville de Cherbourg quand il écrit sa première pièce. Selon l'auteur, le « Versailles normand » lui parut une évidence lorsque, travaillant à l'écriture de cette pièce, le train qui l'amenait à Cherbourg s'arrêta à Valognes, ville de Jules Barbey d'Aurevilly, qui avait lui-même traité le mythe de Don Juan (Le Plus bel amour de Don Juan, 1874). La ville de l'Ancien Régime finissant symbolisait de plus bien selon lui l'époque où se situe l'intrigue, entre le Dom Juan de Molière au XVIIe siècle, et le Don Giovanni de Mozart du XVIIIe.

Carrière publique

La pièce est créée à Nantes (Loire-Atlantique), à l'Espace 44, en septembre 1991. Elle est reprise à Paris, à la Comédie des Champs-Élysées.

Elle est jouée par La Belle Andrine à Avranches en 2012.

Liens externes