Julien Lebas

De Wikimanche

Au Stade Saint-Lois, en août 1943

Julien Lebas, né à Saint-Lô le 9 juin 1924, est une personnalité sportive de la Manche, spécialiste de l'athlétisme.

C'est le seul athlète du département de la Manche à participer aux premiers Jeux olympiques de l’après-guerre à Londres en 1948 [1]

Biographie

Il adhère en 1938 au Stade saint-lois Athlétisme [2]. Il se spécialise très tôt dans le sprint. « J'étais fait pour cela. Pourtant je n'étais pas très grand. À l'école primaire, étant gamin, je n'arrêtais pas de courir et j'allais vite... » [2]

En 1942, il établit le record de la Manche du 100 m en 11" 1. Il améliore ce record le 5 juillet 1942 à Caen en 10" 9 et 10 juillet 1948 à Colombes (Hauts-de-Seine) en 10" 8.

En 1943, il établit le record de la Manche du 200 m en 22" 1. Il l'améliore le 21 juillet 1946 à Colombes (Hauts-de-Seine) en 22". Il égale cette performance à trois reprises, le 24 août 1946 à Oslo (Norvège), le 10 juillet 1948 à Colombes et le 2 août 1948 à Londres (Angleterre).

En août 1946, il fait partie de l'équipe de France du relais 4 x 100 m aux championnats d'Europe disputés à Oslo (Norvège), qui se classe deuxième de la finale derrière la Suède, en 42 s 0. Ses coéquipiers sont Agathon Lepève, Pierre Gonon et René Valmy. Il se classe également cinquième de la finale du 200 m individuel, en 22 s 0.

Il est trois champion de France : du 100 m en 1946 et du 100 m et du 200 m la même année (1948).

En 1948, il est co-recordman de France du relais 4 x 200 m en 1 min 29 s 1.

En août 1948, il participe aux Jeux olympiques d'été disputés à Londres (Angleterre) [3]. Le 2 août, Julien remporte sa série du 200 m en 22’’ mais ne termine que 5e en quart de finale. Lors du relais 4 fois 100 m, le 3e, il finit la course en tête mais Valmy laisse tomber le témoin, disqualifiant l'équipe de France[1]. « C'était avec mes coéquipiers Alain Porthault, René Valmy et Marc Letaudon. Dommage pour nous, c'était là notre - et mon - seul espoir d'aller en finale. » [2].

Il est sélectionné huit fois en équipe de France [4].

Il arrête l'athlétisme en 1952 et se consacre à sa profession de comptable [2].

Palmarès

  • Champion de France junior du 100 m en 1942 et 1943 [5]
  • Vice-champion d'Europe par équipe du relais 4 x 100 m 1946
  • Champion de France du 100 m 1946 et 1948
  • Champion de France du 200 m 1948
  • Champion de France junior du 100 m 1942 et 1943
  • Recordman de la Manche du 100 m de 1942 à 1971
  • Recordman, de la Manche du 200 m de 1943 à 1969

Records personnels

  • 100 m : 10 s 8 (1948)
  • 200 m : 22 s 0 (1946)

Hommage

En juin 2016, un centre sportif à son nom est inauguré à Saint-Lô [6].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Emmanuel Auvray, « Une construction locale d’un héros sportif : l’athlète manchois Julien Le Bas et les Jeux olympiques de Londres en 1948 », Annales de Normandie, 2013 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Michel Coupard, « JO : Julien Le Bas était à Londres en 1948 », Ouest-France, 26 juillet 2012.
  3. Manche Mag', n° 31, juillet-août 2012.
  4. « 60 ans de sport dans la Manche » (1945-1974), vol. 1, La Presse de la Manche, hors-série, décembre 2005, p. 9.
  5. Sébastien Lucot, « JO 2024 à Paris : Julien Le Bas est ravi », Ouest-France, 14 septembre 2017.
  6. Ludovic Aurégan, « Un complexe au nom du premier Manchois aux JO », Ouest-France, 27 juin 2016 (lire en ligne).

Article connexe

Lien externe