Joseph Quesnel

De Wikimanche

Joseph Louis Auguste Quesnel, né à Coutances le 19 avril 1897 [1] et mort à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) en 1931, est un peintre, écrivain et graveur de la Manche.

Biographie

Fils d'un domestique originaire du Lorey[2], il fonde avec René Jouenne and Jean Thézeloup « Le Pou qui grimpe », groupement artistique et littéraire, qui fit les beaux jours culturels de Coutances notamment de 1915 à 1922.

À Paris, Quesnel fonde une Société d'amateurs de gravures originales et la revue Le Chien de pique, où se côtoient : Chas Laborde, Dufy, André Derain, Otton Friesz, Marie Laurencin, Pierre Mac Orlan, Jules Pascin, Rouault, Fernand Fleuret, Max Jacob...

Il loge dans l'appartement de Remy de Gourmont, travaille à la réorganisation de l'Imprimerie gourmontienne, bulletin trimestriel dont le but est notamment de recueillir la correspondance du maître et de publier ses inédits.

Il multiplie les expositions et met en scène L'Ensorcelée, de Jules Barbey d'Aurevilly [3]. Il édite de nombreuses brochures, parmi lesquelles La Petite ville, de Remy de Gourmont [3].

En 1941, Edmond-Marie Poullain est le président du Comité normand des amis de Joseph Quesnel.

Il est enterré dans le cimetière communal de Coutances[4].

Œuvres

  • Tirelire, roman en français, 1945.

Notes et références

  1. AD50, NMD Coutances, 1897 (5 Mi 1881) page 14/53 Acte de naissance n° 37 (lire en ligne).
  2. Basse-Normandie - Terre d'artistes : 1840-1940, Conseil général du Calvados, 2002.
  3. 3,0 et 3,1 René Le Texier, Coutances, histoire et description, éd. Ocep, 1973, pp. 72-73.
  4. Yves Lecouturier, Tombes célèbres de Normandie, OREP, Cully, 2009.

Lien externe