Jean de la Hougue

De Wikimanche

Jean Louis Marie Adrien de la Hougue, né à Avranches le 11 août 1874 [1] et mort à Viry-Châtillon (Essonne) le 1er octobre 1959 [1], est un peintre de la Manche.

Biographie

Jean de la Hougue est le fils de Jean de la Hougue, procureur de la République à Avranches et de Berthe Lucie Marie Colin de Verdière. À l'âge de 10 ans, il suit sa famille à Paris. Titulaire d'une licence, il abandonne le droit pour étudier la peinture à l'École des beaux-arts de Paris en 1894, dans les ateliers de Maillart, de Cormont et d'Humbert.

Il expose au Salon des artistes français à partir de 1898 et reçoit pour ses portraits une mention honorable en 1901 et une médaille de troisième classe en 1902.

Sociétaire du Salon à partir de 1902, il se marie à Caen (Calvados), le 20 août 1902 avec Jeanne Verel, où il passe une partie de sa vie, résidant notamment à l'Hôtel de l'Intendance, rue des Carmes.

Mobilisé en 1914 dans l'armée territoriale, il reprend la peinture en 1919, et expose à la Société nationale des beaux-arts un Christ de la paix. Il voyage en Espagne, en Italie, et en Afrique du Nord. Sociétaire à la Nationale, à partir de 1929, il reçoit le prix Casteluch-Diana en 1931 et une médaille d'argent à l'Exposition universelle de 1937, et expose aux salons des Tuileries et des Indépendants des natures mortes florales, des intérieurs et des portraits. Il se réfugie à Toulouse durant la Seconde Guerre mondiale et puis cesse peu à peu de peindre.

« Habile portraitiste aimant recréer dans ses tableaux les atmosphères intimistes des hôtels particuliers caennais et parisiens » [2], il peint aussi de nombreux intérieurs et des paysges. « Sa nature calme, équilibrée, sa sensibilité secrète, se lisent dans le choix intimiste de ses thèmes, dans la manière presque “d'enlever” une scène de plage en quelques touches de pinceau chargé de rouge ou de bleu, de développer dans une scène d'intérieur des raffinements de tons [3]. »

Le musée municipal d'Avranches, qui lui a consacré une exposition du 4 juin au 18 juillet 2005, possède de lui plusieurs toiles, représentant des vues d'Avranches, Granville, et des autoportraits.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Naissance et décès : acte n° 84 — Archives de la Manche ­— (NMD) Avranches 1874-1876 (3E 25/63) — Vue : 45/221GaucheHaut.jpg
  2. David Nicolas-Méry, texte de présentation de l'exposition Jean de la Hougue (1874-1959), musée municipal d'Avranches, 2005.
  3. Gérald Schurr et Pierre Cabanne, Dictionnaire des petits maîtres de la peinture, 1820-1920, éditions L'Amateur, 1996.

Lien externe