Jean de Lorgéril

De Wikimanche

Jean, François, Toussaint de Lorgéril, né à Dinan (Côtes-d'Armor) le 6 novembre 1751, mort à Parigny le 17 août 1825, est un homme politique de la Manche, militaire de profession.

Issu d'une famille bretonne d'extraction chevaleresque[1], fils de Louis-François-Nicolas de Lorgeril de Chalonge, ancien lieutenant de vaisseau, et de Louise-Julienne de Saint-Germain, il sert dans la marine française et gagne son grade de capitaine de vaisseau durant la guerre de l'Indépendance américaine [2].

Propriétaire du château de Parigny, il est suspecté par le pouvoir révolutionnaire qui l'emprisonne au Collège d'Avranches, et fait partie de la fournée d'Avranches mais parvient à s'évader le 6 thermidor an II.

Il vit de ses revenus[1] quand il est nommé conseiller général de la Manche en 1812. Il reste en poste jusqu'en 1816.

Au retour de la monarchie, il est fait contre-amiral et chevalier de l'Ordre de Saint-Louis [1].

Dévoué au gouvernement royal, il est élu député de la Manche le 22 août 1815 par 143 voix sur 196 votants et 276 inscrits. Il siège dans la majorité de la Chambre introuvable jusqu'en 1816 et n'appartient à aucune autre législature [2].

Il épouse le 10 juillet 1788, à Saint-Georges-de-Rouelley, Anne-Louise Royer des Forges, fille d'écuyer, qui lui donne quatre enfants [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Alain Guillemin, Grands notables du Premier Empire, vol. 14, Manche, Mayenne, Côtes-du-Nord. Paris : CNRS, 1986.
  2. 2,0 et 2,1 A. Robert et G. Cougny, Dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889.

Lien externe