Jacques Lejardinier Deslandes

De Wikimanche

Jacques Joseph Lejardinier Deslandes, né à L'Aigle (Orne) le 5 décembre 1750 [1] et mort à Paris le 2 septembre 1792, est une personnalité liée au département de la Manche.

Biographie

Il est le fils de Jacques Simon Lejardinier Deslandes, avocat au grand conseil, receveur de la gabelle et directeur des postes de la ville de L'Aigle (Orne) [1].

Il fait des études de droit à Paris ; bachelier en droit le 8 juin 1769, il est licencié en droit le 20 juillet suivant.

En 1772, il poursuit des études de théologie au séminaire d'Évreux. Il est ordonné prêtre le 23 décembre 1775 à Évreux.

Nommé vicaire de La Fontenelle (Loir-et-Cher), il devient curé de Saint-Nicolas à La Feuillie le 13 novembre 1781. Il est l'un des rédacteurs du cahier de doléances du clergé de Coutances. Il est élu maire de La Feuillie le 3 février 1790.

Il prête le serment avec restriction le 5 février 1791 et est remplacé le 31 mai. Il célèbre encore des messes basses dans l'église. Obligé de partir en juin, il se réfugie à Paris chez les Eudistes au séminaire des Tourettes à Paris.

Il est arrêté le 29 août 1792 au séminaire des Eudistes et incarcéré à la prison des Carmes à Paris où il est massacré le 2 septembre suivant.

Il est béatifié le 17 octobre 1926 par le pape Pie XI.

Bibliographie

  • J. Grente : "Les Martyrs de septembre 1792 à Paris", Téqui Paris 1926, p. 180, 289, 290 et 291.
  • Semaine religieuse de Coutances 1905, 7 nov. 1907, 21 juin 1917.
  • J. Grente, Les Martyrs de septembre Bayeux et Lisieux 1918.

Source

  • 1,0 et 1,1 – Acte de baptême – Page 9/25.