Jacky Vimond

De Wikimanche

Jacky Vimond, né à Saint-Lô le 18 juillet 1961, est un pilote de motocross de la Manche.

Né dans une famille de passionnés de moto, il commence la compétition à 13 ans [1]. Sa première moto est une Honda Elsinor [1]. Il conquiert son premier titre de champion de France en 1978, dans la catégorie junior. En 1979, il signe un contrat avec Yamaha [1]. Devenu professionnel, il enchaîne les titres de champion de France, en 125 cm3.

En 1984, il participe au rallye Paris-Dakar.

Il est champion du monde de sa spécialité, en 250 cm3, le 6 juillet 1986, premier pilote français à réaliser cette performance.

Le 11 septembre suivant, à l'occasion d'une cérémonie destinée à fêter son titre mondial à Paris, au cabaret Le Paradis latin, il fait une chute de 9 m et se blesse gravement. Il fait une partie de sa rééducation à Granville [1].

Il habite un temps à Tribehou, où il s'entraîne sur un circuit en forêt.

Il est entraîneur au sein de l'équipe de France espoir de 1992 à 1994 et en parallèle entraîneur au sein du Team Oxbow à partir de 1993. Il amène Sébastien Tortelli au titre de champion du monde par deux fois (1996 en 125 cm3 et 1998 en 250 cm3)[1]. Il entraîne un autre champion local : Christophe Nambotin.

Il est le fils de Jules Vimond, père du motocross normand, originaire de Tribehou lui aussi. Il existe un Trophée Jules-Vimond à Saint-Lô (circuit de Saint-Georges-Montcocq).

Palmarès

  • Champion du monde 1986, catégorie 250 cm3
  • Vice-champion du monde 1984 et 1985, catégorie 250 cm3
  • Champion de France 1988, 1989, catégorie 500 cm3
  • Champion de France 1982, 1984 et 1985, catégorie 250 cm3
  • Champion de France Élite 1979, 1980 et 1981, catégorie 125 cm3
  • Champion de France junior 1978

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 « Jacky Vimond : le récit de la carrière du 1er champion du monde de motocross français » (Lire en ligne).