Huitième étape du Tour de France 2002

De Wikimanche

La 8e étape du Tour de France 2002 a lieu le 14 juillet 2002 entre Saint-Martin-de-Landelles et Plouay (Morbihan).

L'étape couvre 217,5 km.

Elle part de Saint-Martin-de-Landelles, le fief de Daniel Mangeas, commentateur sportif, pour fêter ses vingt-cinq ans de micro.

Contexte

Le Tour de France 2002 est remporté par l'Américain Lance Armstrong, couvrant les 3 277,50 km en 82 h 05' 12", à la moyenne de 39,909 km/h, devant l'Espagnol Joseba Beloki. C'est sa quatrième victoire consécutive. Condamné pour dopage, Armstrong est finalement disqualifié et privé de sa victoire, son nom étant effacé du palmarès. Son titre n'est pas attribué à un autre coureur. Il en est de même pour son compatriote Levi Leipheimer (Rabobank).

L'étape Saint-Martin-de-Landelles-Plouay

Partie à 12 h 02 de Saint-Martin-de-Landelles, l'étape traverse Hamelin, Saint-James et Argouges dans la Manche. Elle continue par Combourg, Tinténiac, Saint-Méen-le-Grand et La Trinité-Porhoêt en Ille-et-Vilaine, puis Pontivy et Plouay dans le Morbihan.

L'étape est remportée par le Néerlandais Karsten Kroon (Rabobank), au terme d'une échappée menée par sept coureurs. Il devance au sprint ses compatriotes Servais Knaven (Domo-Fran frites) et Thomas Dekker (Rabobank). L'Australien Robbie McEwen (Lotto-Adecco) enlève le sprint du peloton, qui arrive avec 1' 55 de retard, et prend la huitième place. L'Espagnol Igor Gonzalez de Galdeano conserve son maillot jaune.

Classements

Classement individuel de l'étape

Rang Coureur Équipe Temps Écart
1 Kroon Rabobank 4 h 36' 52" -
2 Knaven Domo-Farm frites m.t.
3 Dekker Rabobank m.t.
4 Rénier Bonjour m.t.
5 S. Hinault Crédit agricole m.t.
6 Augé Jean Delatour m.t.
7 Belohvosciks Lampre-Daikin
8 McEwen Lotto-Adecco à 1' 55
9 Zabel Deutsch Telekom m.t.
10 Cooke FDJ m.t.

Classement général individuel

Rang Coureur Équipe Écart
1 Gonzalez de Galdeano Once-Eroski
2 Beloki Once-Eroski à 4"
3 Jaksche Once-Eroski à 12"
4
5
6
7
8
9
10

Laurent Paumier devait être le seul Manchois à participer à ce Tour 2002, son premier au sein de l'équipe AG2R [1], mais le 2 juillet, il apprend qu'il est positif aux corticoïdes à la suite de son contrôle du 26 mai, au sommet de l'Esperou, lors du Grand prix Midi libre. Écarté de l'équipe, il y est remplacé par Thierry Loder [2].

Notes et références

  1. « Spécial Tour de France», Avranches communication, n° 43, été 2002.
  2. « Le dopage, un mal dont le Tour ne guérit pas », Libération, site internet, 6 juillet 2002.

Liens internes