Entrepôt réel

De Wikimanche

L'entrepôt réel, le long du quai de l'Entrepôt.

L'entrepôt réel des douanes est un ancien bâtiment de Cherbourg, situé près du bassin du commerce.

Par arrêté du 11 thermidor an X, un « entrepôt réel de marchandises et de denrées étrangères, coloniales et autres » est créé à Cherbourg afin de recevoir « toutes marchandises qui doivent acquitter les droits ou être exploitées au bout de trois ans ».

Il est concédé à la commune le 8 floréal an XI. Sur un terrain de 40 ares et 80 centiares acheté à l'hospice, on construit entre 1805 et 1806 un bâtiment qui s'étale sur 9 mètres de large et 29 mètres de long, et flanqué de deux ailes de 35 mètres de long, formant une cour rectangulaire. Les magasins sont au rez-de-chaussée, les greniers à l'étage [1].

Utilisé par les douanes jusqu'à la Première Guerre mondiale, ouvert aux marchandises prohibées par décret du président de la République du 18 février 1904 [2], l'entrepôt abrite ensuite un groupe scolaire et les ouvrages du legs Gautier à la bibliothèque municipale de Cherbourg [1].

Les Allemands y enferment les déportés russes, puis les Américains le réquisitionnent avant que les Douanes n'en reprennent la possession en 1952[1].

En 1972, l'entrepôt est converti en entrepôt public et sa concession est transférée à la Chambre de commerce et d'industrie Cherbourg-Cotentin [3].

En 1974, il est rasé pour la construction de l'école d'apprentissage maritime, à l'exception de la porte laissée debout et toujours visible aujourd'hui sur le quai est du bassin, le quai de l'Entrepôt [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Frédéric Patard et Gérard Léonard, Guide du promeneur - Cherbourg Octeville, éd. Isoète, 2007.
  2. Journal officiel, 25 février 1904 (lire en ligne).
  3. Journal officiel, 11 février 1972 (lire en ligne).

Lien externe