Château de Chantore (Bacilly)

De Wikimanche

Château de Chantore à Bacilly

Le château de Chantore est une demeure historique de la Manche, située à Bacilly.

Histoire

Il est bâti en 1780 par un seigneur de Chantore[1]. Un ancien château était dans les prés, au bord du Lerre[1]. Quelques débris en rappellent le souvenir.

Le parc, très riche en arbres exotiques, est dû à Auguste-François Angot, député d’Avranches, qui y passe une partie de sa vie. En 1813, il achète la propriété à la veuve Ernault de Chantore. Il la revend, en 1841, à la baronne Travot, née Le Lubois de Marsilly[2]. En 1868, la propriété est revendue à M. Genreau, ancien avocat général à la Cour d’appel de Paris (décédé le 22 février 1906 à Paris)[3]. On y retrouve ensuite la famille de Montgermont.[4]

En 2013 Bernard Legal et Inaki de Goiburu rachètent le château et son parc, puis le restaurent et y ouvrent des chambres d'hôtes. En 2018, ils ouvrent au public le parc à l'anglaise qu'ils ont réaménagé grâce aux archives retrouvées[5].

Le château et son domaine font l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 2 septembre 2021[6].

Hébergement

Deux suites et trois chambres font la part belle aux tentures murales, ciels de lit, bronzes, boiseries, tableaux anciens, alcôves, volets intérieurs, meubles anciens. Le Château est de style Louis XIII.

Visite

Château de Chantore à Bacilly

Les Journées européennes du patrimoine 2016 permettent, pour la première fois, de découvrir le parc.

On accède au château de Chantore par une longue allée bordée de rhododendrons. Après avoir franchi la grille on découvre les anciennes écuries avec leurs stalles ornées de têtes de chevaux et le garage des calèches. La façade Louis XIII du château joue sur la polychromie avec la brique, le granit et l'ardoise.

La promenade guidée dans le parc, implanté sur 18 hectares, suit d'abord une rivière anglaise (c'est-à dire canalisée) qui serpente en cascades vers des plans d'eau et que l'on franchit par un pont en rocaille.

On croise un séquoia géant, des hêtres pourpres, des ginkgos bilobas, des cyprès chauves de Louisiane, des tulipiers de Virginie....

Au point culminant du domaine, un château d'eau, maquillé en vieille tour peut alimenter un bassin où, autrefois, rebondissaient les cascades d'une fausse rocaille.

Tous ces éléments font un parc très romantique.

Administration

Adresse : Chantore
50530 Bacilly
Tél. +33 6 74 30 66 64 ou +33 9 60 52 82 73
Courriel : contact@chateaudechantore.com
Visite du parc : tous les jours en juillet et août, sur réservation le reste de l'année. 7€ par adulte, 5 € pour les visiteurs en groupe, gratuit pour les enfants

Situation

Chargement de la carte...

Bibliographie

  • M. Olivier, « Notice nécrologique sur M. Angot, député de l'arrondissement d'Avranches », impr. de Tostain, Avranches, 1841
  • Agnès Roux-Kiener et Christophe Rodier, « Le parc de Chantore », Revue de l'Avranchin, fasc.456, tome 95, septembre 2018, p.322-324

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et historique, volume2, imprim. Tostain, Avranches, 1847, p. 585
  2. Veuve du général de division Travot, né à Poligny (Jura) le 7 janvier 1767, créé baron de l’Empire, par lettres patentes du 3 février 1813.
  3. Alfred de Tesson, « Titrés et anoblis du Premier Empire et de la Restauration dans l'Avranchin. Travot », Revue de l'Avranchin, 1906, p. 250 (lire en ligne)
  4. geneant.org[1], consulté le 18 septembre 2016
  5. « Le parc du château de Chantore s'ouvre au public », Ouest-France, 21 juin 2018.
  6. Arrêté du 2 septembre 2021 portant inscription au titre des Monuments historiques du domaine de Chantore à BACILLY , p 122

Lien interne

Lien externe