Adolphe Colrat

De Wikimanche

Adolphe Colrat, né à Lyon (Rhône) le 25 avril 1955, est une personnalité politique de la Manche.

Il est préfet de la Manche de 2011 à 2013.

Biographie

Il passe son enfance à Lyon, puis gagne Paris où il étudie à l'École nationale supérieure, à l'Institut des études politiques, et à l'École nationale d'administration (ENA).

Ayant choisi la préfectorale, il trouve son premier poste en 1983 à La Réunion, avant de devenir sous-préfet d'Ussel (Corrèze) en 1985.

Après un passage à Paris, il revient à La Réunion en 1992, avant d'être nommé à Paris en 1995 comme directeur de cabinet de Margie Surdre, secrétaire d'État chargée de la Francophonie.

En 2004, il est promu préfet des Ardennes, avant d'être nommé à Paris en 2006 comme directeur des affaires politiques, administratives et financières au ministère de l'Outre-mer.

En juillet 2008, il est nommé haut-commissaire de la République en Polynésie française. En décembre 2010, le Conseil des ministres le nomme préfet de Meurthe-et-Moselle. Il n'y reste que six mois. Le 20 juillet 2011, le Conseil des ministres le nomme dans la Manche pour remplacer le préfet Jean-Pierre Laflaquière, victime d'une « dérive autoritaire » du pouvoir selon Jean-François Le Grand, président du Conseil général de la Manche. Il prend ses fonctions le 22 août 2011.

Le 19 juin 2013, le Conseil des ministres le nomme préfet des Alpes-Maritimes (hors classe) à compter du 8 juillet 2013 ; il est remplacé par Corinne Orzéchowski [1].

En 2019, il est nommé président du conseil d'administration de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) [2].

Notes et références

  1. Christian Lerosier, « Une femme nommée préfet de la Manche », Ouest-France, 20 juin 2013.
  2. « L'ancien préfet Adolphe Colrat à la tête de l'Andra », Ouest-France, 20 mai 2019.