Voie expresse Avranches-Granville

De Wikimanche

La voie expresse Avranches-Granville est un projet routier de la Manche.

Historique

La mise en quatre voies limitées à 110 kilomètres/heure entre Avranches et Granville-Longueville est un projet qui date de 1995[1].

Il concerne les routes départementales D 973 et D 971.

Il est abandonné en 1998 suite à un avis défavorable de la commission d'enquête[1].

Il est relancé à partir de 2001 et est déclaré d'utilité publique en 2006. Les opposants au projet (Manche-Nature en premier lieu) sont déboutés en première instance puis en appel[1].

Alors que la voie est libre, les collectivités territoriales doivent freiner le projet en 2009 à cause de contraintes budgétaires. Trois secteurs prioritaires sont définis : les déviations de Marcey-les-Grèves, Sartilly et Saint-Pair-sur-Mer[1].

Le 14 février 2011, le département ne retient que la déviation de Sartilly. Les 3,2 kilomètres de quatre voies sont budgétisés à hauteur de 25 millions d'euros. Les travaux débutent en 2013. La mise en circulation a lieu en 2015.

Les travaux du contournement routier de Marcey-les-Grèves débutent le 1er février 2016.[2]

Trafic

Le trafic est évalué à 12 000 véhicules par jour avec des pointes à 20 000 (2013)[3].

Coût

Le projet est d'abord estimé à 130 millions d'euros[1], puis à 170 millions d'euros en 2006 et à 200 millions d'euros en 2013[3].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 La Manche Libre, 26 février 2011.
  2. « Contournement de Marcey-les-Grèves : travaux préparatoires », Manche.fr(lire en ligne)
  3. 3,0 et 3,1 france3.fr, 26 août 2013 (lire en ligne).

Article connexe