Marie Mottley

De Wikimanche

Marie Mottley.

Marie Mottley, née à Alverstoke (Angleterre) le 20 août 1799, morte à Valognes le 23 décembre 1864 [1], est une personnalité de la Manche.

Elle est la femme d'Alexis de Tocqueville.

Biographie

Elle est la fille de George Mottley et Mary Martin.

Ses parents l'envoient en France et la confient à Mr. et Mrs. Elizabeth Belam, ses oncle et tante, puis à cette dernière seule à la mort du mari [2].

Elle fait la connaissance d'Alexis de Tocqueville, de six ans son cadet, en septembre 1828 alors que celui-ci est juge-auditeur au tribunal de Versailles [3]. Elle habite à Versailles dans la rue d'Anjou, comme Tocqueville [3]. Elle devient sa maîtresse en décembre suivant [3].

Leur mariage tarde un peu car Marie Mottley est protestante et roturière, et la famille d'Alexis de Tocqueville ne semble pas y être très favorable [4].

Marie Mottley s'étant convertie au catholicisme, le mariage a lieu finalement le 26 octobre 1835 à Paris, en l'église Saint-Thomas-d'Aquin [4]. Louis de Kergorlay et Gustave de Beaumont sont les témoins du marié. La mère d'Alexis de Tocqueville n'assiste pas au mariage, sans qu'on en connaisse avec certitude la raison [4].

Selon François Mignet, « Ce mariage, qui semblait de sa part le pur effet de la passion, fut aussi l’acte de la plus raisonnable sagesse, car il trouva dans son aimable et généreuse compagne le plus parfait accord de sentiments, de la plus vive tendresse, il éprouva pendant vingt-cinq ans auprès d’elle un inaltérable bonheur. » [5].

Elle dirige les travaux d'aménagement du château de Tocqueville où elle réside plus souvent que son mari, souvent appelé à Paris.

Elle est tout au long de sa vie un soutien fidèle d'Alexis de Tocqueville, avec lequel elle partage une grande complicité.

Marie Mottley devient veuve en 1859, après vingt-quatre ans de mariage.

Hôtel du Poerier de Portbail.

Le 14 mai 1861, elle achète l'hôtel du Poërier de Portbail, 68, rue de Poterie à Valognes, à Louis Hervé de Portbail [6].

Elle meurt à Valognes à 65 ans, au 72 de la rue de Poterie [7], ayant survécu cinq ans à son mari. Elle lègue l'hôtel du Poërier à Gustave de la Bonnivière de Beaumont [6].

Elle est inhumée dans le cimetière de Tocqueville, au côté de son mari, dans le caveau familial [2].

Correspondance

Les Archives départementales de la Manche possèdent 114 lettres d'Alexis de Tocqueville adressées à sa femme entre 1831 et 1858.

Bibliographie

Michel Muller, « La comtesse Marie de Tocqueville et Valognes », Val'Auna, n°29, 2e semestre 2016, pp. 27-29

Notes et références

  1. AD50, NMD Valognes, An 1863-1864 (5 Mi 996), page 251/277 (lire en ligne), et non le 2 décembre, comme mentionné sur le site internet Le Pays d'art et d'histoire du clos du Cotentin.
  2. 2,0 et 2,1 Jean-Louis Benoît, Tocqueville, éd. Perrin, 2e édition, 2013.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Site internet de l'Université du Québec.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Site internet du Ministère de la Culture consacré à Alexis de Tocqueville (lire en ligne).
  5. François Mignet, « Notice historique sur les travaux de M. Alexis de Tocqueville », Académie des sciences morales et politiques, communication lue lors de la séance du 14 juillet 1866 (lire en ligne).
  6. 6,0 et 6,1 Site internet Le Pays d'art et d'histoire du clos du Cotentin (lire en ligne).
  7. J.-L. Adam, « Valognes », Cherbourg et le Cotentin, impr. Émile Le Maout, Cherbourg, 1905, p. 646.