Fours à chaux de La Roque-Genêts

De Wikimanche

Chargement de la carte...

Les Fours à chaux de La Roque-Genêts, situés à La Meauffe, est un monument historique et industriel de la Manche.

Historique

Les premiers fours à chaux sont construits vers 1855 en suivant les plans de l'ingénieur Alfred Mosselman. Ils passent sous le contrôle de la Compagnie chaufournière de l'Ouest en 1865, qui leur adjoint 4 autres fours en 1882[1].

Louis Le Goubin, fabricant de chaux installé à Orval, les acquiert vers 1895, il en détruit trois pour les reconstruire selon les plans de ceux de Saussey et d'Orval[1].

Au sommet des fours, des wagonnets circulent avec la force d'une roue à aubes, tandis qu'une trémie déverse la chaux dans des gabares qui naviguent sur un canal irrigué par la Vire[1].

Un arrêté du 7 juillet 1992 inscrit au titre des monuments historiques le groupe sud-ouest le long de la Vire, la rampe de chargement, la roue à aubes, la trémie et les wagonnets[1].

Espace naturel

Le site des fours à chaux et les anciennes carrières de Cavigny forment le 5e plus important site d’hivernage pour les chauves-souris du département. On y trouve 10 espèces de chiroptères, 6 espèces d'intérêt communautaire et 3 autres d'intérêt patrimonial, dont le grand rhinolophe, le grand murin, le petit rhinolophe, le murin de Bechstein, le murin à oreilles échancrées et la barbastelle d'Europe[2].

Notes et références