Bourey

De Wikimanche

L'entrée actuel du hameau

Bourey est une ancienne commune de la Manche, aujourd'hui rattachée à Cérences.

Toponymie

Attestations anciennes

  • Boerei 1195 [1]..
  • de Booreio ~1200 [2].
  • de Boereio début 13e s. [2].
  • de Boireio 1264 [2].
  • de Boreio ~1280 [2].
  • Boereium 1351/1352 [3].
  • Bourrey 1612/1636 [4], 1677 [5],
  • Boure [lire Bouré] 1694 [6].
  • Bourrey 1713 [7].
  • Bouré 1716 [8].
  • Boure [lire Bouré] 1719 [9], 1758 [10].
  • Bourey 1753/1785 [11], 1793 [12], 1801 [13], 1804 [14].
  • Bourei 1828 [15].
  • Bourey 1829 [16].
  • Bourrey 1837 [17].
  • Bourey 1854 [18], 1861 [19], 1903 [20], 1962 [21].
  • Bouré 1972 [22].
  • Bourey 1978, 1993 [23].

Étymologie

Toponyme gallo-roman formé avec le suffixe gallo-roman -ACU ajouté à un nom de personne. L'identification du premier élément est discutée.

  • Pour Dauzat et Rostaing [24], qui ne citent pas de formes anciennes, le premier élément est le nom de personne gallo-romain Burrius, d'où le prototype gallo-roman °BURRIACU, « le domaine rural de Burrius » [25]. Cette interprétation est reprise telle quelle par Marie-Thérèse Morlet [26], qui cite en revanche la première attestation. Ce dernier type toponymique se rencontre plusieurs fois en France sous les formes Boury, Bourré, Beuré, etc.
  • Pour François de Beaurepaire [2], il s'agit sans doute de l'anthroponyme (nom de personne) d'origine germanique continentale (francique) Bodhari, attesté en Gaule sous la forme Boetharius [27], d'où un étymon °BODARIACU, « le domaine rural de Bodhari » [28]. Cette explication est reprise par Ernest Nègre [29], qui cite la forme Boetharius relevée chez Marie-Thérèse Morlet.

À tout prendre, cette seconde interprétation convient mieux aux premières formes en Boe- et Boo-, indices de l'élision d'une consonne intervocalique (ici, une dentale). L'explication de Dauzat (qui ne les cite pas, et donc ne les connaissait pas) est analogique d'autres toponymes similaires, mais aux formes anciennes différentes. Marie-Thérèse Morlet, en fidèle disciple de Dauzat, n'a pas osé remettre cette étymologie en question, malgré sa connaissance des premières formes.

Histoire

La commune fait partie du canton de Cérences de 1793 à 1801, avant d'intégrer celui de Bréhal.

Elle est rattachée à la commune de Cérences le 1er janvier 1965 (arrêté du 21 décembre 1964).

Démographie

Évolution démographique
1829 1861 1868
243 292 211
Source 1829, 1861, 1868 : Annuaire de la Manche.
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes.
À compléter.

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires [30]
Période Identité Parti Qualité Observations
1793-1793 Odet-Julien Leboucher officier public
1794-1794 Jean Hubert
1794-1795 Jacques Cléraux
1796-1797 Odet-Julien Leboucher
1797-1798 Gilles Tesson
1798-1798 Odé Legros
1798-1799 Odet-Julien Leboucher
1799-1800 Jacques Cléraux
1800-1826 Odet-Julien Leboucher
1826-1829 Laurent Lechevallier
1830-1855 Émile Odet Nicolas Leboucher décédé dans l'année de sa mandature
1855-1865 Jean-Charles Hubert décédé en exercice le 28 décembre 1879
1865-1870 Jacques François Lair
1870-1874 Émile Odet Nicolas Leboucher
1874-1879 Jean-Charles Hubert
1879-1881 Amand François Faucon décédé en exercice le 27 janvier 1882
1882-1884 Jacques François Lair adjoint
1884-1929 Amand François Faucon
1930-1943 Alfred Faucon
1943-1947 Ferdinand Lemuet
1947-1953 Eugène Follain
1953-1964 Bernard Faucon
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Religion

Église Notre-Dame

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Notre-Dame.
  • Patron (présentation) : patron laïc, le seigneur du lieu; Robert de Chanteloup au 13e siècle.
  • Fête patronale : ?

Personnalités liées à la commune

Colonne funéraire à la mémoire de Julien-Odet Leboucher.
Tombe de Jacques Vibert

Notes et références

  1. Jean Adigard des Gautries & Fernand Lechanteur, “Les noms de communes de Normandie”, in Annales de Normandie XIII (octobre 1963), § 436.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 84-85.
  3. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 367D.
  4. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  5. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  6. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BN, IFN-7710251].
  7. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  8. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  9. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  10. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  11. Carte de Cassini.
  12. Site Cassini.
  13. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  14. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 415c.
  15. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 403.
  16. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 134.
  17. Annuaire de la Manche (1837), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 24.
  18. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  19. Annuaire de la Manche (1861), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 151.
  20. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  21. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  22. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  23. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  24. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 98b s.v. Borey.
  25. Ce nom gallo-romain est un dérivé en -ius à valeur patronymique de Burrus, cognomen latin reposant sur le réemploi anthroponymique de l'adjectif burrus « roux », et aussi « rouge, après avoir bu ou mangé ». Ce dernier mot constitue un emprunt au grec πυρρός (purrós) « rouge ».
  26. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985, p. 45b.
  27. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (Les noms issus du germanique continental et des créations gallo-germaniques), 1965, p. 59b. François de Beaurepaire (loc. cit.) cite une variante Budharius dont il n'indique pas la source.
  28. Ce nom de personne d'origine germanique résulte de la combinaison des éléments bod- « messager » (forme mutée bot-) et -hari « armée ».
  29. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 755, § 12746.
  30. État-civil de Bourey, mairie et archives départementales de la Manche.