Anne-Marie des Prez de la Morlais

De Wikimanche

Anne-Marie des Prez de la Morlais, née de Coynard, à Dreux (Eure-et-Loir) le le 18 octobre 1893[1], mort à Saint-Pair-sur-Mer le 10 octobre 1967, est une personnalité de la Manche.

Sur tous les fronts !

Anne-Marie des Prez de la Morlais conduit sa vie avec un esprit de sacrifice hors du commun. À peine est-elle majeure qu'elle s'engage comme infirmière pendant la Première Guerre mondiale, qu'elle termine comme infirmière major [2].

Après l'armistice, elle est assistante sociale et, très en avance sur son temps, s'occupe de jeunes délinquants à qui elle veut donner un régime de semi-liberté [2].

En 1940, elle est en première ligne pour aider les jeunes à se soustraire au service du travail obligatoire (STO). Les Allemands la suspectent et l'envoient à Ravensbrück, Dachau et d'autres camps allemands. Rentrée en France, elle rejoint, malgré des blessures sévères, l'armée combattante et y rencontre son futur mari, le colonel Armand de La Morlais qui deviendra général d'aviation [2].

Jusqu'à la fin de sa vie, qu'elle passe à Saint-Pair-sur-Mer, elle n'a de cesse de nouer des contacts spirituels, comme avec le prestigieux et sulfureux docteur Alexis Carrel qu'elle parvient à convertir. Anne-Marie des Prez de La Morlais décède à Saint-Pair-sur-Mer. Elle est inhumée au carmel d'Avranches avant de rejoindre Dreux, sa ville natale [2].

Notes et références

  1. Archives départementales d'Eure-et-Loir, NMD Dreux 1893-1895, cote 3 E 134/056, page 221.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 René Gautier (dir.), Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, éd. Eurocibles.