René Jean Perrée

De Wikimanche

Révision datée du 6 février 2020 à 17:26 par Yane (discussion | contributions) (lien)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

René Jean Perrée, né à Granville le 26 décembre 1722 et mort à Bréville-sur-Mer le 14 juin 1779 [1], est une personnalité économique et politique de la Manche.

Biographie

Il est le fils de Nicolas Perrée, négociant et Perrette Godefroy [2].

Il est seigneur de Grandepièce et du Hamel.

De 1737 à 1742, il effectue comme enseigne quatre campagnes de pêche à la morue[3].

Le 16 juillet 1742, il se marie à Granville avec Marguerite Hugon (1722-), née à Granville, qui lui donne quatre enfants : Pierre-Nicolas Perrée-Duhamel (1747-1816), Jean Baptiste (1754-), Marie et Perrette (1753-) [2].

De 1744 à 1748, il effectue des courses comme second capitaine sur Le Tourneur, L'Argonaute, L'Auguste et L'Aimable Grenot, avant de devenir capitaine corsaire en titre sur le Comte de Noailles [2]. Fait prisonnier, il est emmené en Angleterre [2].

De 1749 à 1755, il fait cinq campagnes de pêche comme capitaine sur le Saint-Nicolas, armé par sa famille [2].

En 1756, pendant la Guerre de Sept-Ans, il arme deux navires de courses avec ses frères [2]. Il devient ensuite armateur pour la pêche à Terre-Neuve [2].

Il est maire de Granville de 1762 à 1769 [2].

Il est prieur consul en 1769 [2].

Il est propriétaire du château du Vau Tertreux à Bréville [2].

Notes et références

  1. - Acte d’inhumation (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 2,7 2,8 et 2,9 « Famille Perrée-Duhamel », geneawiki, site internet, consulté le 3 novembre 2018 (lire en ligne).
  3. Anne Cahierre, Dictionnaire des capitaines corsaires granvillais, Archives départementales de la Manche, 2009.

Lien interne