Élisabeth de Surville

De Wikimanche

Révision datée du 8 août 2022 à 14:32 par MomoBot (discussion | contributions) (Remplace DEFAULTSORT par CLEDETRI)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Élisabeth de Surville, née à Saint-Pierre-de-Semilly en 1682, morte le 18 mars 1718, est une personnalité catholique de la Manche.

Elle est surnommée « la servante des pauvres ».

Biographie

Issue d'une famille noble protestante, mais baptisée en l'église de Saint-Pierre-de-Semilly, Élisabeth de Surville a 17 ans quand elle commence à s'occuper, à la demande du père Hérambourg, des femmes délaissées, infirmes et mendiantes en leur apportant de la nourriture, leur prodiguant des soins ou leur procurant un hébergement.

En 1706, elle entre au couvent des Nouvelles Catholiques de Saint-Lô.

En 1712, avec ses amies, elles se regroupent en communauté « des sœurs associées » permettant leurs enfants d'obtenir un enseignement gratuit. Elles seront bientôt appelées « Sœurs du Bon Sauveur ».

Élisabeth de Surville est une des fondatrices des Sœurs du Bon Sauveur et Anne Le Roy à Caen (Calvados) en 1732 a prolongé et étendu son œuvre dont les missions sont :

  • l'instruction des enfants pauvres,
  • le soin des malades et spécialement de ceux qui étaient les plus délaissés et rejetés, les malades mentaux.

Tombée malade, Élisabeth de Surville décède à l'âge de 36 ans.

Hommage

Bibliographie

  • Victor Ménard, Une servante des pauvres, la mère Elisabeth de Surville, fondatrice de la congrégation du Bon-Sauveur, éd. Alfred Cattier, Tours, 1887, 482 pages (lire en ligne)