Saint Cyr et sainte Julitte

De Wikimanche

Martyre de saint Cyr et sainte Julitte, vitrail de l'église de La Chapelle-Cécelin

Saint Cyr et sainte Julitte, morts vers 304[1], sont deux saints vénérés dans la Manche.

Alors que Julitte, femme riche, d'origine royale, accompagnée de son fils Cyr, très jeune enfant, et de deux servantes fuit les persécutions contre les chrétiens en Asie mineure, elle est arrêtée avec son fils et conduite devant un tribunal[1]. Aux questions qui lui sont posées , Julitte ne répond que par « Je suis chrétienne », provoquant la colère du gouverneur. Il la fait fouetter sous les yeux de l'enfant qui se débat et répète comme sa mère « Je suis chrétien ». Le gouverneur redoublant de colère jette l'enfant à terre ; la tête fracassée, l'enfant meurt sur le coup[1].

Julitte est ensuite martyrisée avant d'avoir la tête tranchée[1].

Saint Cyr et sainte Julitte dans la toponymie manchoise

Communes
Lieux de culte

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Paul Guérin, « Saint Quiric ou Cyr et sainte Julitte, martyrs », Les petits bollandistes : vie des saints, t.VII, 1876, p. 73-76 (lire en ligne)