René Merriaux

De Wikimanche

René Roland Arthur Merriaux, né à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 1er septembre 1918 [1] et mort à Nice (Alpes-Maritimes ) le 16 août 1999 [2], est un déporté de la Manche, rentré du camp de concentration de Neuengamme (Allemagne).

René Merriaux est déporté à bord d'un train qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le 28 juillet 1944 à destination du camp de concentration de Neuengamme (Allemagne). Dans ce convoi, se trouvent 1 651 hommes dont les Manchois Roger Aubert, Louis Chauvin et Émile Lecellier.

A son arrivée au camp de Neuengamme, René Merriaux se voit attribuer le matricule 40038. Il intègre le kommando Bremen-Osterort, qui porte également les noms de Riespott et d'Hornisse. Les déportés de ce kommando travaillent à la construction d'un bunker pour sous-marins dans la base sous-marine. Il se retrouve à Sandbostel qui est camp qualifié de mouroir de Neuengamme.

René Merriaux recouvre la liberté d'un lieu et à une date inconnus.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1999.
  2. « Acte de décès n° 3772 - État-civil de Nice - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1999.

Source