Place du Champ-de-Mars (Saint-Lô)

De Wikimanche

Vue ancienne

La place du Champ-de-Mars est une place de Saint-Lô.

C'est la plus grande place de Saint-Lô.

Histoire

Vers 1960.

Avant les bombardements de 1944, elle était entourée d'une double rangée d'arbres et accueillait foires et marchés [1].

En 1949, Marcel Mersier supervise la construction de sept immeubles sans affectation immédiate (ISAI), implantés perpendiculairement à la place, côté sud[2]. Pendant le reconstruction de la ville, elle est occupée par de nombreuses baraques en bois[1] dont l'atelier municipal, la salle de bal, et la cantine Godet détruits en 1957 [3]. Elle est décalée vers l'est, en absorbant le Vieux Haras situé au niveau de la salle de spectacle Le Normandy qui était le manège du haras.

Elle accueille pour la première fois le grand concours foire départemental en septembre 1960 [4].

Sa physionomie est modifiée lors de la construction du centre culturel Jean-Lurçat entre en 1987 et 1989[1].

Un projet d'aménagement, confié en 2015 à l'architecte Julien Schnell, prévoit de faire de la place le « poumon vert » de la ville [5]. Coût : 1,4 million d'euros, avec la suppression d'une cinquantaine de places de stationnement automobile et la création d'une grande aire de jeux pour les enfants [5].

Situation

Centre culturel.

Cette esplanade, reçoit, au sud-ouest, la rue de Beaucoudray et est bordée, à l’est, par la rue Vieillard-de-Boismartin. Elle reçoit la rue du Vieux-Haras

Chargement de la carte...


Éléments remarquables

Buste de Le Verrier.

Commerces et autres activités

  • Shopi (alimentation) [6]
  • N° 1 : La Poste [6]. La vieille poste, sinistrée en 1944, remise provisoirement en service à la mi-janvier 1949, est démolie en 1961[7].
  • N° 2 : Le Briovère (café) [6]
  • N° 4 : Dr Descoqs (médecin) [8] ; Confort-Service du Cotentin (électro-ménager) [9] ; Meilleurstaux.com [10]
  • N° 9 : Présence verte (téléassistance à domicile) [11]
  • N° 11 : Centre sportif Fernand-Beaufils (escrime)
  • N° 22 : Bibi shop (décoration africaine) [12]
  • N° 24 : L'imaginarium (boutique d'exposition d'art et tatoueur) (2021)
  • N° 30 : Spar (épicerie) ; Quincaillerie Montaigne ; Montaigne/Proxi Confort [13]
  • N° 42 : Goulet Frères (électricité automobile) [5]
  • B. de Kortchinsky (horlogerie-bijouterie) [14]
  • Jean Besnard (photographe) [14]
  • Normandie Ameublement (meubles) [9]

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Élèves du Collège Pasteur, « Le centre culturel Jean-Lurçat », Regard architectural, 2017 (lire en ligne)
  2. Élèves du Collège Pasteur, « Les 7 immeubles du champ de Mars », Regard architectural, 2017 (lire en ligne)
  3. Mômes de Grimouville
  4. « Pour la première fois sur le Champ-de-Mars définitif, le Grand Concours-Foire départemental », Ouest-France, 23 septembre 1960, cité par Mômes de Grimouville
  5. 5,0 5,1 et 5,2 Julien Molla, « La future place du Champ-de-Mars dévoilée », Ouest-France, 23 avril 2015.
  6. 6,0 6,1 et 6,2 Portail des commerces de Normandie, site internet, 2000.
  7. «  Le dernier mur de la vieille poste est tombé », Ouest-France, 10 novembre 1961.
  8. Ouest-France, 30 septembre 1951.
  9. 9,0 et 9,1 Ouest-France, 12 octobre 1961.
  10. Côté Manche, n° 261, 15-21 mars 2017.
  11. Côté Manche, n° 140, 18-24 juin 2014.
  12. Côté Manche, n° 485, 6 juillet 2022.
  13. « La quincaillerie Montaigne reste en famille », Ouest-France, site internet, 29 novembre 2014.
  14. 14,0 et 14,1 Ouest-France, 17 décembre 1955.

Lien interne