Philippe Jutras

De Wikimanche

Philip Louis Jutras, né dans l'État du Massachusetts (États-Unis) le 23 juin 1916 [1] et mort à Valognes le 4 avril 2004 [2], est une personnalité américaine liée au département de la Manche.

Le plus fidèle des vétérans américains

Au17e siècle, ses ancêtres quittent la France pour faire souche sur les terres du Nouveau Monde. En 1973, Philippe Jutras choisit de revenir finir sa vie sur le sol de ses lointains aïeux. Une histoire peu ordinaire [3].

Cet Américain bien tranquille naît à la fin de la Première Guerre mondiale. Il a déjà 28 ans quand, en juillet 1944, six semaines après le Débarquement, il débarque à Utah Beach avec les troupes de réserve comme officier administratif de la 82e division airborne chargé de la gestion des territoires libérés [4]. Il prend alors ses quartiers à Sainte-Mère-Église pour trois mois dans un magasin qu’il n’oubliera pas, la maison Castel [3].

Puis il quitte la Manche pour d’autres régions avant de regagner les États-Unis la guerre terminée. Il y poursuit sa carrière militaire durant vingt ans tout en sillonnant le monde au gré de ses missions [3].

Rendu à la vie civile, il se fait élire sénateur du Maine de 1965 à 1973. C’est cette même année que le vétéran américain décide de revenir s’installer à Sainte-Mère-Église où il ne tarde pas, trente ans après, à épouser une certaine Antoinette Castel [3].

Il entame alors une nouvelle vie comme conservateur bénévole du musée des troupes aéroportées dont il enrichit les collections grâce aux dons des vétérans de passage. Philippe Jutras devient rapidement une des premières personnalités de Sainte-Mère-Eglise, sa seconde patrie à laquelle il reste attaché jusqu’au-delà de sa mort puisque son corps repose dans le cimetière de la petite cité [3].

Il meurt à l'hôpital de Valognes des suites d'une chute à son domicile de Sainte-Mère-Église [4]. Le New York Times [4] et le Los Angeles Times [5] font mention de la disparition du vétéran.

Publications

  • Sainte-Mère-Église et le débarquement aérien dans la nuit du 5-6 Juin 1944, Bayeux, éd. Heimdal, 1976, rééd. 1994.
  • Les Paras U.S. dans le canton de Sainte-Mère-Église, Bayeux, éd. Heimdal, 1982.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2004.
  2. « Acte de décès n° 79 - État-civil de Valognes - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2004.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 René Gautier (dir.), Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, Marigny, éd. Eurocibles.
  4. 4,0 4,1 et 4,2 « Philippe Jutras, 87, keeper of D.Day-Museum in Normandy », New York Times, site internet, 12 avril 2004 (lire en ligne).
  5. Los Angeles Times, site internet, 13 avril 2004.