Nicolas de Lesdo de la Rivière

De Wikimanche

Nicolas de Lesdo de la Rivière, seigneur de Digulleville, mort à Andrésy (auj. dép. des Yvelines) le 26 octobre 1715, est une personnalité militaire de la Manche.

Il reçoit le fief de Digulleville de son oncle, Gratien de Lesdo, curé de la paroisse et doyen de la Hague pendant 45 ans. Il est le frère de Jean-Baptiste de Lesdo, seigneur de Dur-Écu [1].

Il entre au régiment de Normandie, dont il est capitaine à partir de 1675, et nommé major en janvier 1690 [2].

Il est reçu chevalier de l'ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700 [2].

Il refuse de quitter ce corps en 1701, où il servait depuis trente-cinq ans, pour remplacer Guiscard à l'ambassade de Stockholm [3].

Il devient inspecteur général de l'infanterie en juin 1702 [2] avec mission de discipliner les milices[3], brigadier des armées du Roi en janvier 1703 [2].

Il est qualifié par le marquis de Sourches d'« homme d'esprit [mis] à toutes sortes de sauces » [3].

Il se retire en sa terre du Fey, en l’archevêché de Paris, où il meurt [1].

En 1710, il vend le fief de Digulleville à Pierre Jallot, frère d'Henri Robert Jallot de Rantot [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Nicolas Lesdos de la Rivière ( ? - 1715 ) », site de la commune de Digulleville.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Jean-François-Louis d'Hozier, Recueil de tous les membres composant l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, depuis l'année 1693, époque de sa fondation, Bureau général du Bon Français, Paris, 1817-1818.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Mémoires de Saint-Simon : nouvelle édition collationnée sur le manuscrit autographe, augmentée des additions de Saint-Simon au Journal de Dangeau, tome 6, Hachette, Paris, 1879-1928.