Naufrage du Saint Hubert (1916)

De Wikimanche

Le Saint Hubert est un bateau de pêche jaugeant 160 tonneaux. Construit en 1912, il devient lors de la Première Guerre mondiale un patrouilleur.

Dès le début de la guerre, les sous-marins allemands mettent à mal les marines alliées en Manche. C'est ainsi que le Saint Hubert se voit armer d'un canon de 47 mm, équipé d'une radio et que son patron prend du galon.

Le Saint Hubert fait partie d'une flotte de chalutiers transformés (L'Utile, Le Cormoran, La Vénus, Les Baleines et Le Damier), chargés d'assurer la défense du port de Cherbourg et de guider les navires jusqu'au chenal menant au port.

Le 30 octobre 1916, commandé par le lieutenant de vaisseau de Boutray, le Saint Hubert appareille et se poste au large de la grande digue.

En début de soirée, une explosion retentit. Le Saint Hubert vient de toucher une mine à la dérive. Tout de suite, le navire sombre.

Les secours s'organisent ; les torpilleurs Durandal et n° 295 se rendent sur les lieux. Seuls trois naufragés seront repêchés sur un équipage de 22 marins.

Source

A compléter