Martial Pitton-Desprez

De Wikimanche

Martial Pitton-Desprez, né à Coutances le 25 janvier 1799 (6 pluviôse an VII) et mort dans la même commune le 16 juillet 1851 [1], est une personnalité catholique et intellectuelle de la Manche.

Biographie

Il est curé de Saint-Martin-de-Varreville, puis de Saint-Nicolas-de-Coutances [2].

Pendant des années, il fournit à la Feuille coutançaise, sous le titre d'« Éphémérides », nombre d'articles que l'Annuaire du département de la Manche qualifie de « fort médiocres, composés des faits les plus hétérogènes, mélange de profane et de sacré, récits de fêtes religieuses et de spectacles de la foire, salmigondis sans valeur aucune, peu recherché le jour de sa publication et complètement oublié le lendemain » [1].

Il entreprend aussi de poursuivre la publication d'un almanach lancé en 1730 par l'abbé Bisson, ce qui donna lieu à la publication entre 1832 et 1839 d'Étrennes coutançaises ou Annuaire ecclésiastique et civil, archéologique et littéraire du diocèse de Coutances [2].

Le 1er octobre 1833, il fonde à Coutances une société savante, l'Académie constantine, qui n'aura d'existence que sur le papier [2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Annuaire du département de la Manche, 24e année, 1852.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Guillaume Viel, Sociabilité et érudition locale : les sociétés savantes du département de la Manche, du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle, thèse de doctorat, Université de Caen, 17 décembre 2017.