Le Retour des cendres de l'empereur Napoléon Ier

De Wikimanche

L'œuvre d'Eugénie de La Gatinerie (1840).

Le Retour des cendres de l'empereur Napoléon Ier est un tableau exposé au musée Thomas-Henry de Cherbourg-Octeville. Il est réalisé par Eugénie de La Gatinerie en 1840 lors du retour des cendres de Napoléon à Cherbourg.

Son auteur

La baronne Eugénie de La Gatinerie, née à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) en 1807, morte au Château du Nédo (Morbihan) le 31 octobre 1897, est la femme du commissaire de la marine Charles-Jean-Jacques Marrier de Lagatinerie, préfet maritime du Havre.

Elle apprend la peinture auprès de Paul Delaroche, à l'instar de Millet ou Quesnel.

L'œuvre

« Le 8 décembre 1840, alors que la Belle Poule, commandée par un jeune et vaillant Fils de France, ramenait de Sainte-Hélène les cendres de Napoléon et quittait Cherbourg pour Le Havre, Mme De La Gatinerie obtint, à la demande de son mari, commissaire général de la marine, la permission de s’installer dans l’entrepont du navire pour prendre une vue de la chapelle ardente. Le froid était rigoureux, la température, dit-on, était descendue ce jour là à 14 degrés au dessous de zéro, il fallait un vrai courage pour exécuter l’œuvre que la comtesse Mniszech, sa seconde fille garde comme une relique [1]. »

Elle livre une huile sur toile de petite dimension, représentant la chapelle ardente.

Le tableau entre dans les collections du musée Thomas-Henry par achat en 2003.

Notes et références

  1. Le Morbihannais, 12 novembre 1897, cité dans le Bulletin communal de Pladren, n° 27, décembre 2010 (lire en ligne).