Jean Frédéric Auguste Donnier

De Wikimanche

Le lieutenant-colonel Donnier, en 1884.

Jean Frédéric Auguste Donnier, né à Cherbourg le 19 septembre 1836, mort à Toulon (Var) le 28 mars 1888, est un militaire de la Manche.

Il est le fils de Jean Frédéric Donnier, sous-lieutenant au 35e régiment d'infanterie de ligne, en garnison à Cherbourg. Élève à l'école de Saint-Cyr depuis en novembre 1853, il est promu Caporal le 15 avril 1854, il est sergent le 29 août suivant.

A sa sortie de l'école, il est nommé sous-lieutenant au 18e bataillon de chasseurs à pied au début de l'année 1855. Il participe à la campagne d'Afrique entre 1856 et 1857 et devient lieutenant dans le 5e bataillon de chasseurs à pied en 1858. Au sein du 2e régiment de tirailleurs algériens à partir d'avril 1860, dont il devient capitaine six ans plus tard, il fait à nouveau la campagne d'Afrique pendant dix ans.

En juillet 1870, il combat les Prussiens qui le font prisonnier le 6 août 1870 à l'issue de la bataille de Frœschwiller-Wœrth où il est blessé par balle au visage. Il s'évade en octobre. Il est ensuite en novembre 1870 chef de bataillon du 77e régiment d'infanterie de marche qui devient le 77e régiment de ligne.

Distinctions

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 23 avril 1871 mais est rétrogradé au grade de capitaine par la commission de révision en octobre 1871. Il intègre le 3e régiment de tirailleurs algériens en fin d'année, et est en poste en Afrique, intégrant la Légion étrangère comme chef de bataillon en août 1875.

Il est promu officier de la Légion d'honneur le 7 février 1882.