Jean-François Faullain

De Wikimanche

Jean-François Faullain, Antoine Michel, né à Carentan le 12 janvier 1772 [1] et mort en 1831, est un militaire de la Manche.

Des exploits légendaires en Espagne[2]

Jean-François Faullain s’engage à dix-neuf ans au deuxième bataillon de volontaires de la Manche et participe à de nombreuses campagnes de la Révolution, du Consulat et de l’Empire. Il termine sa longue carrière sous la Restauration avec le grade de colonel et la Croix de la Légion d’Honneur qu’il a bien méritée.

On lui prête en effet de nombreux exploits durant la guerre d’Espagne qu’il fait comme chef de bataillon au 79ème de Ligne. Dans son entourage très documenté sur l’histoire de Carentan, René Le Tenneur assure qu’il emporte à la baïonnette la ville d’Esterri défendue par plus de deux mille Espagnols, qu’il repousse un peu plus tard une attaque de quatre mille ennemis, qu’il met en déroute quelque trois mille Suisses et que, le même mois, il culbute un régiment à Palma et repousse deux charges de cavaliers espagnols !

Ce héros carentanais finit tout de même par recevoir quelques blessures, mais deux ans plus tard en Prusse. On raconte enfin que, durant sa campagne espagnole, il manque être égorgé par le rasoir d’un barbier chez lequel on découvre plusieurs cadavres d’officiers français rasés d’un peu trop près par le sanguinaire figaro !

La municipalité de Carentan a fait restaurer dans les années soixante le tombeau de ce brave officier.

Notes et références

  1. – Acte de baptême – Page 84/177.
  2. Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Éditions Eurocibles, Marigny, 2001, ISBN 2914541090