Jacques Bruneau

De Wikimanche

Jacques Bruneau, né à Beyrouth (État du Grand Liban, actuel Liban) le 17 mars 1913, mort en 1993, est une personnalité politique de la Manche, haut fonctionnaire de profession.

Il est préfet de la Manche de 1967 à 1970.

Carrière

Il est officier de renseignement.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, il navigue dans l'Atlantique Sud sur le croiseur Algérie, avant de rejoindre une unité de fusiliers-marins.

En février 1941, il s'engage dans les Forces françaises libres (FFL).

Il s'engage dans la préfectorale. Il est sous-préfet de Gourdon (Lot) et entre dans la Résistance.

Il est préfet de l'Allier en 1964. À l'été 1966, il attire l'attention internationale en instituant les » tribunaux de la route » qui retirent immédiatement leur permis de conduire aux automobilistes les plus indisciplinés.

Le 12 juillet 1967, il est nommé préfet de la Manche [1]. Il est en poste au moment de la célèbre affaire des « Vedettes de Cherbourg » à Noël 1969.

En 1970, il est nommé préfet de l'Oise et reste en poste jusqu'en 1974.

Il termine sa carrière professionnelle comme conseiller en relations publiques auprès de grandes entreprises.

Ouvrage

  • Les Tribulations d'un gaulliste en Gaule, éd. La Pensée universelle, 1983

Notes et références

  1. Journal officiel, 14 juillet 1967.