Hôtel Tanquerey de La Montbrière

De Wikimanche

Hôtel Tanqueray de la Montbrière de Coutances (2011).

L'hôtel Tanquerey de La Montbrière est un hôtel particulier de la Manche, sis au 2 rue du Palais-de-Justice, à Coutances.

Construit au XVIIe siècle, l'hôtel est la demeure de plusieurs familles nobles, dont les Tanquerey d'Hyenville. Charles Antoine Tanqueray y est arrêté lors la « fournée de Coutances » et guillotiné à Paris en 1794[1].

Vendu puis restitué à sa veuve, l'hôtel abrite ensuite Charles Galuski, homme de sciences et de lettre, maire républicain de Créances, puis son fils, Marcel Galuski, avocat, arrêté par les Allemands comme franc-maçon[2].

Épargné par les bombardements de juin 1944, l'hôtel ne subit les outrages que de 20 petites bombes qui blessent sa toiture, restée bâchée jusqu'en 1955. Il est alors habité par la fille de Marcel Galuski[1]. Après la mort de celle-ci, Éric Boureau, commissaire priseur, et sa femme Christine, deviennent propriétaires en 1995 et restaurent les cheminées et la toiture[1].

Depuis un arrêté du 21 juin 1992, l'hôtel est inscrit au titre des monuments historiques, protégeant le logis, dont les deux ailes latérales et leurs décors intérieurs, la cour d'honneur avec son mur de clôture et son portail, le jardin[3]. Il comporte 24 pièces, 18 cheminées et trois escaliers. « Avant la Révolution, il allait jusqu'au Boulevard Jeanne-Paynel et s'en allait en cascade, typique des jardins conçus au XVIIesiècle. »[2]

En 2016, les propriétaires lancent une pétition pour tenter de s'opposer au projet d'agrandissement de la cité judiciaire, dont l'extension surplomberait leur jardin[2].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Ce week-end, l'hôtel Tanquerey accueille le public », Ouest-France, 30 septembre 2013 (lire en ligne).
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Isabelle Bordes, « Inquiétude pour un fleuron du patrimoine », Ouest-France, 19 septembre 2016.
  3. Notice n°PA00110666, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture..