Georges Symon de Carneville

De Wikimanche

Georges Symon de Carneville.

Georges François Symon de Carneville, né à Carneville le 16 juin 1750 [1] et mort à Paris le 1er mars 1837, est une personnalité militaire de la Manche.

Biographie

Fils de François Hervé Symon de Carneville et Françoise Charlotte Brohier[2], il s'engage très jeune dans l'armée. Volontaire au régiment Commissaire-Général de la cavalerie le 1er novembre 1767, il devient sous-lieutenant en 1769, lieutenant en 1773, capitaine commandant en 1788.

Inquiété par la Révolution en tant que noble, il émigre le 15 septembre 1791 et passe au service de l'Autriche le 1er janvier 1793 en qualité de colonel-commandant le Corps-franc-Carneville [2]. Il est promu général-major en 1801. Il démissionne du service d'Autriche le 6 juin 1811.

Il est admis à la retraite de colonel le 18 février 1815. Il est lieutenant général honoraire en 1816 et maréchal de camp le 28 février 1820 [2].

Il est le frère aîné de François Symon de Carneville (1754-1816), militaire lui aussi.

Notes et références

  1. AD50, NMD Carneville, 1747 - 1761 (5 Mi 1870), page 20/91 Acte de baptême (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Louis Drouet, Recherches historiques sur les vingt communes du canton de Saint-Pierre-Église, impr. Saint-Joseph, 1893.

Article connexe