Thomas Pellevé

De Wikimanche

Thomas Pellevé, qui vécut au 15e siècle, est une personnalité judiciaire de la Manche.

Au service risqué des Anglais

Thomas Pellevé fut vicomte de Coutances puis vicomte de Carentan au début du 15e siècle, sous l'occupation anglaise.

Un certificat daté du 5 août 1432, émis par Raoul le Sage, seigneur de Saint-Pierre et conseiller du roi, montre que ce personnage devait se faire accompagner dans ses déplacements d'une garde d'archers, par crainte des « brigands et ennemis du roi » (autrement dit, la Résistance locale) :

Nous Raoul le Saige, chevalier, seigneur de Saint Pierre, conseiller du roy nostre sire, certiffions à tous à qui il appartient que Thomas Pellevé, viconte de Coustances, en obtemperant à nos lettres closes à lui rescriptes, est venu au jour d'ui devers nous en ceste ville de Carenten pour parler et communiquer avecques lui et plusieurs des officiers et conseulz du roy nostre sire eu bailliage de Costentin estans en icelle ville, pour plusieurs causes touchans grandement le bien de nostre dit seigneur et seurté de son pais et sugez; et pour la doubte et crainte des brigans et ennemis du roy nostre dit seigneur, a amené en sa compaignie cinq archiers et hommes de conduit [1] : euquel voiage le dit viconte et gens de conduit ont vaqué et vaqueront, tant en venant, sejournant, que pour faire leur retour au dit lieu de Coustances, par l'espace de deux jours commençans le IIIIe jour de ce present mois d'aoust mil CCCCXXXII. Tesmoing mon signet cy mis le Ve jour du dit mois d'aoust. [2]

On trouve par la suite une mention dans le cartulaire de Saint-Lô de Th[om]as Pelleve, viconte de Carenten à la date du 11 janvier 1439 [3], puis de honnorable homme Th[om]as Poillevey, escuier, viconte de Carenten le 6 mars 1440 [4], et Th[om]as Pellevey, escuier, viconte de Carenten le 29 mai 1442 [5].

Annexes

Notes et références

  1. Ces cinq archers avaient pour nom Robert Adeclef, Artur Heldon, Jean Normant, Chrétien et Thomas Doulard. Ils faisaient partie de la garnison de Coutances, et reçurent pour frais de conduite une indemnité de 100 sols tournois dont ils donnèrent quittance devant Pierre le Potier, tabellion juré à Coutances, le 6 août 1432 [BNF, Quittances, t. 65, n° 1879].
  2. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. II, 1883, p. 4-5, § CXXIX; source : BNF, Quittances, t. 65, n° 1876. La typographie (accents, apostrophes, majuscules) et la ponctuation sont modernes.
  3. E. Lepingard, Le Cartulaire de l'Église Notre-Dame de Saint-Lô, 1437, in Notices, Mémoires et Documents, t. 17, 1899, p. 16.
  4. Ibid., p. 19.
  5. Ibid., p. 47.

Articles connexes