Noyon (groupe)

De Wikimanche

Le magasin d'origine, rue de la Paix à Cherbourg.

Noyon, aussi Sofinorel, est une entreprise de la Manche implantée à Agneaux et Tourlaville.

L'entreprise est spécialisée dans le transport, l'entreposage et le déménagement.

Histoire

Le premier camion de transport.

Elle est fondée en 1835 à Cherbourg par un jeune ébéniste, Alphonse Noyon (1805-).

Peu après son établissement, il se lance dans la fabrication de meubles dans de modestes locaux, rue Grande-Vallée qui sont transférés rue de la Paix en 1866 [1].

L’entreprise connaît un développement rapide grâce aux marchés du ministère de la Marine et des Colonies. Alphonse Noyon la dirige jusqu’en 1867, date à laquelle il s’associe avec son fils aîné, Joseph, qui sera président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Cherbourg [1]. Ce dernier donne un essor remarquable à la société en prenant une part active, dès 1880, aux travaux d’aménagement et de décoration de navires de guerre et de commerce. En 1882, il lui faut construire de nouveaux ateliers spécialisés rue Victor Hugo [1].

En 1900, elle obtient une médaille d'argent et une médaille de bronze à l'exposition universelle de Paris [2].

En 1906, l’entreprise atteint une grande notoriété et un degré de prospérité qui permettent à Joseph de s’adjoindre deux de ses enfants, Henri et Charles. À son dernier fils, Jean, est confiée une affaire de travaux publics [1].

En 1914, Henri et Charles-Armand modernisent complètement leurs ateliers à bois tandis que ceux de la rue de la Paix se spécialisent dans les travaux de tapisserie, de couture et de préparation de meubles vendus [1]. L'atelier de la rue Noyon fabrique des cuisines roulantes destinées aux armées [2]. L'entreprise emploie alors 75 ouvriers et une trentaine d'apprentis [2]. En outre, une scierie et un entrepôt sont construits au début des années 1920 rue Noyon et rue Piédagnel.

Viaduc de Fermanville, construit par Noyon entre 1907 et 1908

Puis l'entreprise se diversifie : une affaire de travaux publics qui participe à la construction de la ligne de chemin de fer Cherbourg-Barfleur, une affaire de déménagements et de transports, ainsi qu’une première succursale en 1922 à Torigni-sur-Vire et un département spécial comprenant l’aménagement et la décoration des navires de commerce [1]. L’entreprise Noyon exécutera ainsi les décorations et aménagements de plusieurs paquebots dont ceux des Messageries maritimes (Artemis, d'Artagnan) et de la Compagnie transatlantique (Normandie, Île-de-France).

Après le décès d’Henri Noyon, l’affaire est dirigée par Charles-Armand qui, après la guerre de 1939-1945, s’associe avec ses fils André et Charles Henri [1]. Le premier se spécialise dans la décoration et le second s’occupe plus particulièrement des magasins et du service transports [1].

Depuis 1955, la Société Noyon a considérablement diversifié ses services. Le déménagement, à partir de 1937, et la messagerie, à partir de 1975, deviennent deux secteurs d'activités traditionnellement liée à l'entreprise Noyon[3]. La branche décoration est abandonnée vers 1970.

Le siège social, installé depuis 1965 à Saint-Lô, est transféré à Caen (Calvados) en 1975. En 1981, François Noyon (1945) prend la direction de l'entreprise [2].

En 1983 est créée la filiale NCI, dont l'activité est située à Caen jusqu'en novembre 2015 : elle déménage alors à Saint-André-sur-Orne (Calvados)[3]. Spécialisée dans la conception de logiciels sur mesure pour les métiers de la logistique, elle est dirigée par Romain Noyon[3].

En 1999, un entrepôt de 12 000 m² est construit à Mondeville (Calvados).

En 2009, l'entreprise s'installe à Agneaux [2].

En 2010, l'entreprise se diversifie en créant le complexe Bowling-NJ Fitness à Saint-Lô.

Le 6 juin 2015, Noyon fête ses 180 ans en remettant des médailles du travail à ses employés [2].

Implantations

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires est de 38 millions d'euros en 2014 [2] (35,1 M€ en 2013).

Effectifs

Le groupe Noyon emploie 296 personnes en 2014, réparties en quatre sites principaux : Mondeville (129), Agneaux (95), Flers (51) et Tourlaville (21) [4].

Administration

Adresse : ZA de la vallée Barrey - BP 86
14120 Mondeville
Tél. 02 31 70 70 70

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 et 1,7 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 et 2,6 Christophe Leconte, « L'histoire du transporteur Noyon en dates », Ouest-France, 8 juin 2015.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « NCI, filiale de Noyon, sur un petit nuage », Ouest-France, 2 décembre 2015.
  4. Site officiel de Noyon, consulté le 9 juin 2015.

Lien interne

Liens externes