Maurice Achart

De Wikimanche

Maurice Achart, né à Cherbourg en 1923, est une personnalité politique de la Manche.

Orphelin de père et de mère à 19 ans, il va d'emploi en emploi sans trouver de stabilité [1]. Grâce à son intérêt pour la Révolution nationale, il devient secrétaire au service du secrétariat à la Jeunesse à Saint-Lô [1]. Ses idées vichystes l'amènent à sympathiser avec la Ligue des volontaires français contre le bolchévisme (LVF) et à adhérer au Francisme en mai 1942 [1]. Au mois d'octobre de la même année, il revient dans le Cotentin et se rapproche de la journaliste Mercédès Para [1]. Il adhère au PPF (Parti populaire français) de Jacques Doriot et y déploie beaucoup de zèle pour promouvoir ses sympathies pro-nazies [1].

À la Libération, la cour de justice le condamne à huit ans de prison [1].

Article connexe

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Yves Lecouturier, Normandie Gestapo, éd. Charles Corlet, 1997.