Majestic

De Wikimanche

Le Majestic à Saint-Lô, fermé en 2006.

Le Majestic est un ancien cinéma de la Manche, situé à Saint-Lô.

Le Majestic est inauguré en 1934, rue Torteron [1]. Il est à la veille de la Seconde Guerre mondiale l'un des trois cinémas saint-lois, avec le Jeanne-d'Arc, rue à la Paille et le Kursal à la Dollée.

Éventrée par les combats de juin 1944, la salle est reconstruite en 1953 près de son emplacement originel, dans un style « art déco » qui rond avec les autres bâtiments de la rue. Derrière sa façade de verre et béton arrondie, elle possède 700 places et une scène de 6,5 mètres par 5,5.[2]. Elle est desservie par un grand escalier éclairé. Les balcons sont en fer forgé. Un lustre complète l'éclairage. Les murs en quart de rond de l'entrée sont ornés de faïence[3].

En 1958, Daniel Rouland en reprend l'exploitation avant de la céder à ses filles.

Le Majestic ferme ses portes le 6 juin 2006 avant l'ouverture de Cinémoviking.

Un restaurant prend sa place en conservant la même enseigne, puis le bar Baz'Art prend la suite en 2016 à 2018. En avril 2019, l'enseigne Les Sens du feu rachète l'emplacement [4].

Notes et références

  1. Nadine Boursier, « Générique de fin dimanche pour les Drakkars », Ouest-France, 28 mars 2009.
  2. Philippe Célérier, « Majestic (Saint-Lô) », blog Ciné façades, 24 août 2012 ((lire en ligne).
  3. « Cinéma Le Majestic », Regard architectural, collège Pasteur de Saint-Lô ((lire en ligne).
  4. « Dernier rebondissement pour le mythique cinéma saint-lois Le Majestic », La Manche Libre, site internet, 22 avril 2019.