Louis-Léon Fréret

De Wikimanche

Louis-Léon Fréret, est une personnalité artistique de la Manche, chanteur d'opéra de son état.

Il étudie la musique à Cherbourg. En 1850, il se rend à Paris et obtient une place de pensionnaire au Conservatoire [1]. En 1853, il est engagé à l'Opéra de Paris, qu'il ne quittera qu'à sa retraite [1]. « Malgré les dons exceptionnels qu'il avait, malgré les instances du directeur et surtout de son ami Faure, qui l'avaient forcé à étudier les premiers rôles, il préféra rester au second plan "aimant, disait-il, son art et non les planches" » [1].

Il est également un collectionneur de tableaux très averti et fréquente les peintres. Il aide Constant Troyon (1810-1865) et s'honore de l'amitié de Camille Corot (1796-1875).

Il est le fils du sculpteur Louis-Victor Fréret, le petit-fils du sculpteur François-Armand Fréret (1758-1816) et l'arrière-petit-fils du peintre et sculpteur Pierre Fréret (1714-1782).

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 P. Hubert, « L'évolution artistique à Cherbourg au XIXe siècle », in Cherbourg et le Cotentin, impr. Le Maout, 1905