Jacques Bonneau de Beaufort

De Wikimanche

Jacques Bonneau de Beaufort, né en 1910, mort en 1999, est une personnalité militaire et politique de la Manche.  

Avec les Cadets de Saumur, sur la Loire, en 40…

La vie de « châtelain » n’est pas toujours de tout repos… celle de Jacques Bonneau de Beaufort en est la preuve.

Entré comme élève officier à l’école de Saumur, il reçoit l’ordre en juin 1940 avec les Cadets de Saumur de résister à l’offensive allemande sur les rives de la Loire.

Malgré l’énorme disproportion des forces (trois divisions allemandes), ils se battent du 19 au 23 juin. Jacques de Beaufort parviend à s’évader, traversant la Loire sous le feu des Allemands. Rappelé, il est affecté dans la région de Tarbes à la frontière de la zone occupée et de la zone libre. La mission est de cacher les stocks d’armes. Là, il aide à faire sortir de la zone occupée des personnes menacées par l’occupant, ce qui lui vaut la médaille de la Résistance. Après l’envahissement de la zone libre, il rejoint la Vendée dans sa belle-famille où il monte un maquis de 600 hommes.

À la fin de la guerre, il participe à la campagne d’Italie et termine dans les forces françaises d’occupation en Bavière.

Pendant tout ce temps, le château de Lestre, est occupé par les Allemands qui y établissent leur état-major. Le drame s’est en fait déroulé au moment du débarquement, quand les Alliés qui connaissent la présence de l’état-major allemand, le bombarde, puis l'utilise à leur tour. Après la guerre, la mérule s'étant mise dans les boiseries, tout l'intérieure a dû être refait.

En 1946, Jacques de Beaufort quitte l’armée et choisit l’agriculture et son château qu’il restaure.

Au plan local, il est élu conseiller municipal en 1953 puis maire en 1971 jusqu’en 1995.

Jacques Bonneau de Beaufort décède en 1999, fier d’avoir contribué à sauver et l’honneur de la France et son patrimoine architectural.  

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562