Hervé Angot

De Wikimanche

Hervé Angot, né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 23 décembre 1909 et mort à Montcuit le 9 février 1992, est une personnalité militaire de la Manche.

Biographie

Il descend d'une famille originaire de Saint-Lô [1]. Son grand-père est notaire à Coutances [1].

Il est le fils de Joseph Angot [1].

Il sort de Saint-Cyr comme sous-lieutenant en octobre 1930 et sert d'abord dans l'infanterie [1].

Affecté dans l'armée blindée, il rejoint en 1939 le 504e RCC à Valence (Drôme), puis il combat au cours de la Seconde Guerre mondiale comme commandant d'une compagnie de chars [1].

Après la guerre, il est affecté à Paris au ministère de la Guerre. Promu chef d'escadrons en 1948, il part en Indochine l'année suivante et combat en Cochinchine et au Tonkin [1].

En 1956, rappelé, il combat en Algérie dans l'Est constantinois [1].

Promu lieutenant-colonel en 1961, il prend le commandement du Centre d'instructions du 5e cuirassiers à Vannes (Morbihan) [1]. Il est affecté ensuite à Châteauroux (Indre). Il prend sa retraite en décembre 1965 [1].

Il meurt à Montcuit le 9 février 1992, âgé de 82 ans.

Publications

  • « La seigneurie de Montcuit », Revue du département de la Manche, t. 17, fasc. 67-68, juillet-octobre 1975

Distinctions

  • Médaille coloniale, octobre 1949
  • Croix de guerre des TOE, avec palmes, 1949
  • Chevalier de la Légion d'honneur, 1952

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 et 1,8 « Nécrologie », Supplément à la Revue de la Manche, t. 33, fasc. 132, octobre 1991.