Château de la Roche-Tesson

De Wikimanche

Le château de la Roche-Tesson est un château de la Manche, dont les ruines sont situées sur une hauteur, au bord de la Sienne sur la commune de La Colombe.

Toponymie

Attestations anciennes

  • Obiit Jordanus Tessun et successit ei Radulfus, filius ejus […] de castello de Rocha et de Columba 1182/1186 [1].
  • Johannes Tessonis, miles, dominus de Ruppe Tessonis 1324 [2].
  • maneri[um] domini de Roqua; in burgo de Roqua 1332 [3].
  • messire Raoul Tesson, sire de la Roche Tesson 1381 [4].
  • la Roche Tesson, en la parroisse de la Coulombe 1433 [5].
  • château de la Roche-Tesson 1839 [6].

Étymologie

Historique

La paroisse de la Colombe est donnée par le duc Richard III à l'abbaye du Mont-Saint-Michel vers 1022-1026, les moines la cédant en fief à Néel II, vicomte du Cotentin[7].

Par l'union de Jourdain Tesson et Léticie Néel en 1145, la famille Tesson hérite de la place fortifiée de la Roche, qui devient le siège de la baronnie de la Roche-Tesson.

La baronnie est confisquée en 1344 par Philippe de Valois, suite à la forfaiture de Guillaume Tesson. Elle est donné à Philippe, duc d'Oléans, qui la donne vers 1362 au connétable Bertrand Du Guesclin. Olivier du Guesclin la reçoit de Charles V en octobre 1375[7].

La guerre de Cent Ans lui est fatale. Occupé par les Anglais en 1418, le duc de Glocester fait abattre le château en 1427, comme les autres forteresses devenues inutiles. Elle passe aux mains de Jean Cheyne et Wautier Fitz Wautiez[7].

A l'issue du conflit, Louis XI donne la baronnie à Guillaume de Vallée en octobre 1461, puis, en octobre 1472, à François Lucas[7], chevalier, seigneur et baron de la baronnie, chastel et chastellenie de la Roche-Tesson.

Le 19 juin 1524, Jacques Ier de Matignon de Thorigny reçoit du roi François Ier le domaine, en récompense de ses services. Jusqu’à la Révolution, la baronnie reste dans la famille Grimaldi de Matignon-Monaco-Valentinois qui la fait réunir en avril 1644 au comté de Torigni[7].

La propriété est achetée à la Révolution par Louis Joseph Lecoq, qui la revend à Charles Jouault le 12 août 1806.

Le domaine passe en 1840 aux mains du meunier J. B. Sevaux qui fait construire la maison actuelle. Il est à ce jour la propriété de monsieur et madame Jean Dupont de Villedieu-les-Poêles.

Notes et références

  1. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen, vol. II, 1873, p. 75; pour l'année 1178 : « décès de Jourdain Tesson, auquel succéda son fils Raoul […] du château de la Roche et de La Colombe ».
  2. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 277, § 148; « Jean Tesson, chevalier, seigneur de la Roche-Tesson ».
  3. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 348F; « manoir du seigneur de la Roche; au bourg de la Roche ».
  4. Pièce d'un procès au Parlement de Paris [Archives nationales, Xic 43], citée in Gustave Saige, Cartulaire de la seigneurie de Fontenay le Marmion, provenant des archives de Matignon, Imprimerie de Monaco, Monaco, 1895, p. XXX, n. 3.
  5. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. II, 1883, p. 19, § CXL; désigne le bourg.
  6. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V, 1839; section Manche, p. 6a.
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 et 7,4 Michel Le Pesant, « Un centre d'émigration en Normandie sous l'Ancien Régime : le cas de Percy », Bibliothèque de l'école des chartes, volume 130, 1972, pp. 163-225.