Centre de vol à voile de Vauville-Hague

De Wikimanche

Le Centre de vol à voile de Vauville-Hague est une association sportive de la Manche, basée à Vauville, spécialisée dans le vol à voile et le vol en ULM.

Histoire

L'Alérion Peyret.

Le site de Vauville est déniché par Alexis Maneyrol et le constructeur Louis Peyret en janvier 1923. Aussitôt, des vols sont organisés qui permettent de battre plusieurs records du monde.

Séduite et impressionnée, la Fédération française de vol à voile décide d'aménager à Vauville, en 1925, un centre permanent, le premier au monde de ce type, qui prendra ensuite le nom du découvreur.

Les installations sont détruites pendant la Seconde Guerre mondiale [1]. Elles sont reconstruites en 1951 sur des bases plus modernes [1].

Le camp de Vauville célèbre son trentième anniversaire avec un an de retard le 12 septembre 1954 [1].

Flotte

Le centre est équipé de 7 appareils, allant de 16 m d'envergure à 8,64 m.

Rencontres importantes

  • 5-26 août 1923 : IIe Congrès expérimental : Alexis Maneyrol s'y illustre en remportant quatre premiers prix et deux seconds prix.
  • 26 juillet-9 août 1925 : IIIe Congrès expérimental, avec la participation, notamment, de constructeurs belges : Sabca, Poncelet, De Glymes, Mulot... [2]. Le premier jour, un Poncelet Castar s'écrase dans les dunes après sept heures de vol, son pilote, le lieutenant de vaisseau belge Victor Simonet, est tué [2]. Deux records du monde de durée sont battus à cette occasion, par deux pilotes belges : le commandant André Massaux est sacré recordman avec un vol de 10 h 19' 43" sur un Vivette de Poncelet et le lieutenant Damblon sur un De Glymes Colanhan [2]. Le 2 août, un autre pilote belge, Van Opstal, écrase son Aviette Campgul dans un champ près de la piste et s'en sort indemne [2].

Administration

Adresse : Camp Maneyrol
50440 Vauville
Tél : 02 33 52 77 72
Courriel : cvvvh@orange.fr.

Ouverture

Le centre est ouvert le week-end.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Commémoration du 30e anniversaire de la création du premier centre permanent de vol à voile français », Ouest-France, 1{{er}) septembre 1954.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Jacques Gorteman et Marc Vandermeir, « La Sabena et l'aviation en Belgique », p. 157-158 (lire en ligne).

Lien externe