Marie Gaston Grout

De Wikimanche

Marie Gaston Grout, né à Gacé (Orne) le 13 novembre 1863, mort à Plabennec (Finistère) le 16 février 1947, est une personnalité militaire liée au département de la Manche.

Biographie

Il entre dans la Marine en 1880. Aspirant le 2 octobre 1883, il est affecté au port de Brest (Finistère). Il fait campagne en Chine sur le croiseur Tourville. Au 1er janvier 1885, intègre l'escadre de Méditerranée sur l'aviso Alouette. Il est promu lieutenant de vaisseau le 1er février 1890. Trois ans plus tard, il est instructeur sur l' Iphigénie. En 1895, il est breveté torpilleur puis breveté de l'école supérieure de la Marine, promotion 1897. Au 1er janvier 1899, il est muté sur le cuirassé Charles-Martel, comme aide de camp auprès du contre-amiral Roustan, commandant une division de l'Escadre de Méditerranée.

Au 1er janvier 1901, il commande l'aviso-torpilleur Flèche, auprès du contre-amiral Merleaux-Ponty, commandant en chef la division navale de Tunisie. Au 1er janvier 1903, il est attaché à l'état-major de la place forte de Brest.

Il est promu capitaine de frégate le 28 décembre 1904, commande en second de 1906 à 1907, le Borda à Brest puis commande de 1908 à 1909 le croiseur Friant de la division navale du Maroc. Au 1er janvier 1911, il commande en second le cuirassé Condorcet.

Capitaine de vaisseau le 25 octobre 1911, il commande le cuirassé Charlemagne en 1913. Du 20 juillet 1913 à août 1915, il intègre la 2e escadre légère comme commandant du croiseur Condé. En 1916, il commande l'école navale et l'école des élèves officiers.

Il est promu contre-amiral le 16 mai 1917 et major général du 2e arrondissement maritime à Brest. En 1918, il est muté aux Antilles comme commandant d'une division de croiseurs. En 1920, il est à nouveau Major général à Brest.
Il exerce les fonctions de préfet de la 1re région maritime, à Cherbourg de 1922 à 1923. Nommé vice-amiral en juillet 1923, il devient préfet maritime du 2e arrondissement à Brest.

Il quitte le service actif en novembre 1925.

Décorations

Source