Anastase le Vénitien

De Wikimanche

Saint Anastase, dit Anastase le Vénitien, né à Venise vers 1020, mort à Saint-Martin-d'Oydes vers 1085, est un religieux de la Manche.

Biographie

Désirant dès son plus jeune âge se retirer dans un monastère, il vient en France et entre à l'abbaye du Mont-Saint-Michel, attiré par l'abbé Suppo. Il se retire en ermite sur l'îlot de Tombelaine[1].

Hugues, père abbé de Cluny en Bourgogne, l'invite dans son abbaye. Le pape Grégoire VII et Hugues l’envoient en Espagne pour y convertir les Sarrasins. Faute de résultats, il revient à Cluny puis après sept ans suit Hugues en Aquitaine, à Toulouse, puis à Pamiers. Il se retire en ermite trois ans dans les Pyrénées[1].

Affaibli par le jeûne et la maladie, il meurt à Saint-Martin-des-Dévotes, devenu depuis Saint-Martin-d'Oydes, et inhumé dans l'église paroissiale[1].

Il fait l'objet d'un culte en Ariège. Il est célébré le 16 octobre[1].

Bibliographie

  • Ch. Lebréton, «  L'école d'Avranches au XIe siècle : Lanfranc et Saint-Anselme », Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, éd. Tostain, 1873, p.502 et suivantes (lire sur Gallica)

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Nominis