Alexandre Renaud

De Wikimanche

Alexandre Auguste Ernest Renaud, né à Legé (Loire-Atlantique) le 1er novembre 1891 et mort le 1er février 1966, est un homme politique et un écrivain de la Manche, pharmacien de profession.

Alexandre Renaud effectue son service militaire à partir de 1912 dans le 77e régiment d'infanterie. Envoyé au front en Lorraine en 1914, il est promu sous-lieutenant de mitrailleuse en 1916. Il est fait prisonnier en juillet 1917 dans l’Aisne et interné en Allemagne. Cité deux fois en 1916, à l’ordre de la division et de la brigade, il reçoit la croix de guerre 1914-1918. Il tire de ses cinq ans sous l'uniforme le livre Chair à canon : la simple vie des hommes en guerre qui paraît en 1935 son premier ouvrage.

Pharmacien installé dans la Manche en 1923, il siège au conseil municipal de Sainte-Mère-Église à partir de 1927 et en devient maire au début de l'année 1944 à la suite de la mort de M. Leroux. Témoin du débarquement, il accueille les troupes alliées dans sa commune le 6 juin.

Après la libération, il écrit plusieurs ouvrages sur l'été 1944, développe un lien fort entre sa commune et les États-Unis autour de l'accueil des soldats et de leurs familles et plus largement de la commémoration des combats.

Il devient outre-Atlantique, comme sa femme, Simone Cornière (1899-1988), un symbole de l'amitié franco-américaine.

Il est enterré avec sa femme au cimetière de Saint-Germain-de-Tournebut.

George Wilson campe son personnage dans le film Le Jour le plus long (1961).

Œuvres

Ste-Mère-Église : tête de pont américaine (1945).
  • Chair à canon, éd. Le Livre de l'autre guerre
  • Sainte-Mère-Église (Première tête de pont américaine en France), éd. Odile Pathé, 1945
  • La Fiancée du Holm, éd. Odile Pathé, 1946