Église Saint-Lô (Troisgots)

De Wikimanche

L'église Saint-Lô de Troisgots est un édifice catholique de la Manche.

Située en haut d'une colline, l'église de Troisgots, édifiée en 1897, est rasée par les combats entre les Alliés et les Allemands[1].

Pour la remplacer, l'architecte parisien Guy Belin conçoit en 1951 une église au style dépouillé, proche de l'édifice de la fin du XIXe siècle. Il s'appuie sur le poudingue rouge extrait dans la commune. Au dessus du portail surmonté d'un quadruple arc, s'ouvre une rosace puis s'élance un haut clocher à toit en bâtière[1].

L'intérieur est éclairé par des ouvertures hautes et étroites dotées des vitraux colorés de Max Ingrand mettant en scène la vie du Christ, que met en valeur par le dénuement des espaces[1]. Marcel Toutain fournit l’orfèvrerie, Brunet les chandeliers, A. Guennec la garniture d'autel[1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Inventaire du patrimoine de la Reconstruction dans la Manche, Conseil général de la Manche - Conservation des antiquités et objets d’art, 2011.

Liens internes

Lien externe